RMC

Bruno Le Maire: "François Fillon a siphonné mes voix"

Bruno Le Maire, député Les Républicains de l’Eure et ex-candidat à la primaire de la droite et du centre, arrivé en cinquième position avec 2,5% des voix au premier tour, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi matin. Il a, notamment, réaffirmé son soutien "clair et franc à François Fillon".

Pour Bruno Le Maire, la primaire de la droite et du centre s'apparente au fiasco du "renouveau". Sur les routes depuis quatre ans, l'ancien ministre de l'Agriculture n'a pas réussi son pari de "bousculer le système" et de "renverser la table". A 47 ans, il est arrivé, selon des résultats encore partiels, cinquième du premier tour avec seulement 2,5% des suffrages.

Invité ce lundi de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, il a estimé: "François Fillon m'a siphonné mes voix. C'est une déception, surtout pour ceux qui m'ont soutenu depuis quatre ans. Mais voilà, la situation est là. J'ai pris acte du résultat et j'ai immédiatement appelé François Fillon pour lui dire que je le soutenais et ce pour deux raisons. D'abord parce que je pense que c'est le mieux à même de rassembler notre famille politique pour gagner en 2017. C'est quand même ça notre objectif commun".

"Ensuite, parce que dans le projet économique, qui est pour moi la priorité de la prochaine présidentielle, je crois qu'il a celui qui est le mieux à même de donner des résultats sur le front de la croissance et de l'emploi", a-t-il ajouté. (…) Mais Bruno Le Maire a-t-il négocié son soutien? "J'apporte un soutien clair et franc à François Fillon, a-t-il répondu. Quand je soutiens, je ne soutiens pas du bout des lèvres. Je fais un choix. Ce choix, je l'ai fait sans négocier. J'ai pris acte de mon résultat hier soir. J'ai appelé François Fillon et lui ai dit que je le soutenais, sans rien demander. C'est la différence entre un ralliement et un soutien".

M.R avec Jean-Jacques Bourdin