RMC

Chantage à la sex-tape à St-Etienne: Gaël Perdriau se met en congé de ses fonctions à la métropole

Gaël Perdriau se met en congé de ses fonctions de président de la métropole de Saint-Etienne, au lendemain du licenciement de son directeur de cabinet.

Le maire LR de Saint-Etienne Gaël Perdriau se met en congé, ce jeudi, de ses fonctions à la tête de la métropole de Saint-Etienne, a annoncé l'intercommunalité dans un communiqué. Le maire de la commune de la Loire est impliqué dans une affaire de chantage politique à la sextape.

"Cette solution est le fruit d'une réflexion collective dans le respect de la justice et de son rythme dans le but de préserver la métropole" a expliqué le maire PCF d'Unieux, membre de la métropole.

Il avait annoncé prédécedemment, ce mercredi, dans un communiqué, mettre "un terme aux fonctions" de son directeur de cabinet, Pierre Gauttieri, impliqué comme lui dans cette affaire. Les deux hommes avaient été placés en garde-à-vue la semaine dernière dans cette affaire de chantage à la vidéo intime contre l'ex-premier adjoint centriste de Gaël Perdriau, Gilles Artigues.

"Un barbouzage de mœurs"

Après une plainte de celui-ci, une enquête avait été ouverte à Lyon sur le tournage et l'usage de cette vidéo tournée en janvier 2015. On y voit l'ex-député centriste, fervent catholique et connu pour ses positions homophobes, se faire masser par un homme dans une chambre d'hôtel à Paris.

L'opération a selon lui été rétribuée via des prestations fictives facturées à deux associations culturelles locales subventionnées par la mairie. L'affaire, en cours d'enquête, a éclaté fin août quand un ancien proche de la municipalité a fait des confessions très détaillées au site Mediapart sur un "barbouzage de mœurs" commandité selon lui par le maire et son entourage pour neutraliser l'ex-premier adjoint centriste, Gilles Artigues.

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez avec AFP Journaliste RMC