RMC

Colis piégé à Lyon: malgré l'émotion, la vie reprend son cours dans la rue Victor Hugo

-

- - JEFF PACHOUD / AFP

Le périmètre de sécurité a été levé dans la nuit dans la rue où a eu lieu l'explosion vendredi. Le maire de la Ville Gérard Collomb a fait par de son "émotion" et de son "incompréhension".

Treize blessés légers, c'est le bilan de l'explosion dans une rue passante du centre-ville de Lyon. Les autorités ont travaillé toute la nuit et la rue Victor Hugo, qui fait la jonction entre la gare de Perrache et la place Bellecour, n’a plus rien à voir avec le décor qu’elle offrait vendredi soir.

Le périmètre de sécurité a été levé dans le courant de la nuit. Les enquêteurs de la police technique et scientifique ont travaillé un long moment pour trouver des indices. Ce matin les stigmates de l’explosion survenue vendredi à 17h30 ont donc disparu. Les agents de propreté de la ville de Lyon ont nettoyé les débris de verre qui jonchaient encore le sol devant la boulangerie. La rue Victor Hugo, rue passante et commerçante reprend vie ce matin même si les Lyonnais se disent encore choqués et touchés. 

Émotion de Gérard Collomb

De retour d’un voyage au Japon, le maire de Lyon Gérard Collomb a fait part de sa "profonde émotion" samedi matin. 

"On ne s'attend pas à ce qu'il y ait comme cela une attaque qui puisse se passer au centre-ville de Lyon" qui est "plutôt une ville calme", a déclaré Gérard Collomb.

Il a également évoqué "l'émotion et la profonde sympathie pour les victimes qui ont été atteintes et en particulier la petite fille qui a été touchée". L’élu devait d’ailleurs se rendre au chevet des victimes qui ont été hospitalisées. 

Un homme, considéré comme le principal suspect, et toujours en fuite. La police a lancé un appel à témoins et diffusé sa photo. Il aurait déposé le colis piégé devant la boulangerie avant de partir à vélo. 

Jérome Jarny avec Guillaume Descours