RMC

Débat PS: les quatre candidats coincés entre Macron et Mélenchon

Les quatre prétendants à la tête du PS sont d'accord: ils sont dans l'opposition à Emmanuel Macron... Oui, mais laquelle?

Militants socialistes cherchent leader, orientations politiques et propositions. C'est à ces attentes qu'ont tenté de répondre mercredi soir les quatre candidats au poste de 1er secrétaire du PS: Luc Carvounas, Olivier Faure, Stéphane Le Foll et Emmanuel Maurel.

Ils se sont affrontés en débat à la télévision, avant le vote des militants PS qui aura lieu le 29 mars, après un premier vote le 15 mars sur les motions qui leur seront soumises. Ils ont pris soin de ne pas aller à l'affrontement même si des différences existent notamment entre Stéphane Le Foll qui défend mordicus le bilan du quinquennat de François Hollande et Emmanuel Maurel, ancien frondeur. 

Si les 4 prétendants à la tête du PS sont d'accord: ils sont dans l'opposition à Emmanuel Macron, reste la question de leur place exacte. Comme les Socialistes ont l'habitude de couper les cheveux en quatre, ils se sont ainsi senti obligés de préciser "quelle opposition". Elle doit être intelligente pour Stéphane Le Foll, le plus social démocrate, frontale et systématique au contraire pour Emmanuel Maurel le plus à gauche, Luc Carvounas souhaite une opposition de combat.

De l'autre côté de l'échiquier, les candidats ont du se prononcer sur les alliances à gauche: Olivier Faure estime, qu'à 6%, le PS n'est pas en mesure de s'allier avec qui que ce soit; Luc Carvounas plaide pour une gauche "arc-en-ciel" accueillant toutes les bonnes volontés, quant à Emmanuel Maurel, il ne cache pas se liens avec Jean-Luc Mélenchon. 

Les quatre prétendants sont, en tous cas, d'accord pour manifester le 22 mars avec les fonctionnaires et les cheminots pour la défense de leur statut.

Annabel Roger et X.A