RMC

Démission de Michèle Rubirola: et maintenant que va-t-il se passer à la mairie de Marseille?

Après la démission de la maire de Marseille pour raisons de santé, la municipalité doit s'organiser pour trouver son successeur, quelques mois seulement après son arrivée à la tête de la cité phocéenne.

Côté organisation du scrutin, les choses semblent plutôt claires. La majorité municipale l'a confirmé hier, un conseil municipal spécifique est prévu lundi pour désigner le successeur de Michèle Rubirola. Et c'est là que les incertitudes commencent. Michèle Rubirola a déjà fait part de sa préférence, elle souhaite que son premier adjoint Benoit Payan prenne sa place.

Pour cela il faut que la majorité du conseil municipal, soit 51 personnes, vote pour Benoit Payan lundi. Et pour l'instant, comme au mois de juillet, c'est Samia Ghali et son groupe qui vont être décisifs.

Vers une guerre de succession?

Les négociations entre l'ancienne PS et l'actuel leader socialiste à Marseille Benoit Payan ont d'ores et déjà commencé. Mais une guerre de succession entre ces deux principaux candidats, pourrait se profiler cette semaine.

L'opposition qui déplore une situation confuse plaide même pour de nouvelles élections. Pour Stéphane Ravier, le leader du groupe Rassemblement National à la mairie, il faut redonner la parole aux Marseillais: "Il faut qu’il y ait un retour aux urnes pour sortir de la crise. Il faut qu’il y ait des candidats réels pour que les Marseillais puissent choisir par le vote. Il y a une urgence démocratique pour sortir de la crise".

Romain Cluzel (avec Guillaume Dussourt)