RMC

Derniers vœux pour F. Hollande: "libéré d'une charge" le président "essaie de soigner sa sortie"

-

- - AFP

Le président de la République, qui a décidé de ne pas se représenter en 2017, adresse ses vœux au pays samedi soir.

Après l'annonce surprise de la grâce totale de Jacqueline Sauvage mercredi, le président de la République doit s'adresser samedi soir à 20h aux Français, pour la traditionnelle allocution des voeux de fin d'année. 

Sur la forme François Hollande s'en tiendra à la tradition: une déclaration de moins de dix minutes enregistrée peu avant sa diffusion sur les chaînes de radio et de télévision dans le salon Alexandre III du palais présidentiel.

"François Hollande veut montrer qu’il va léguer quelque chose"

Les derniers sondages montrent un rebond du président dans l'opinion publique. Selon un sondage Harris Interactive publié hier, le président est crédité de 25% d'opinions positives, un niveau jamais vu depuis décembre 2015, après les attentats du 13 novembre.

François Hollande pourrait profiter de ces voeux pour confirmer la tendance et tenter de sauver son mandat aux yeux des Français. C’est l’avis de Bruno Cautrès, politologue et chercheur au Cévipof. "On est très clairement dans ce cas de figure d’un François Hollande qui essaie de soigner sa sortie. Et donc on va sans aucun doute François Hollande veut montrer qu’il va léguer quelque chose, qu’on se rappellera de son mandat, de son quinquennat. Et qu’à défaut d’avoir réussi à se succéder à lui-même, qu’il s’est tenu à ses engagements. Que la question de l’inversion de la courbe du chômage qui aura rythmée ce quinquennat, et quelque part aura piégée François Hollande, et bien cette inversion finalement en bout de mandat, on commence à la voir".

"Il reprend une sorte de spontanéité"

Selon Stéphane Rozès, politologue et président du Conseil Analyse et Perspectives, le président se sentirait même "tout d’un coup libéré d’une certaine charge". "Il reprend une sorte de spontanéité. Là, libéré de toute obligation politique, peut-être qu’il va prendre une autre dimension, une capacité à être un peu au-dessus des Français, à les éclairer, plutôt qu’à être au milieu d’eux".

Benoit Ballet (avec AM)