RMC

Emmanuel Macron se projette déjà dans l'après-municipales

Les élections municipales "ne sont pas une élection nationale", a souligné Emmanuel Macron mercredi en marge de ses voeux à la presse, en reconnaissant la difficulté du scrutin pour son jeune parti mais et en écartant un remaniement en fonction des résultats.

D'ici aux élections municipales, Emmanuel Macron a prévu de parler longuement des retraites, mais pas seulement: déplacement sur l'attractivité des entreprises, écologie, plan de lutte contre l'Islam radical... Le chef de l'Etat veut mettre le cap sur la suite de son quinquennat. Pour autant, il ne s'engagera pas dans la campagne. Une façon pour lui de se dédouaner d'une éventuelle défaite aux allures de vote sanction.

S'il assure que le calendrier électoral n'aura pas d'incidence sur la réforme et bien qu'il ne veuille pas se comporter en chef de parti, Emmanuel Macron reconnait prudemment la difficulté du scrutin pour La République En Marche. "Considérer qu'on peut du jour au lendemain rafler les municipales comme on gagne les législatives est faux", confie-t-il, "l'équation politique n'est pas la même".

Paul Barcelonne