RMC

Gérard Collomb soupçonné de faveurs envers une ex-compagne: "Je n'ai rien caché, ni rien à cacher"

Une enquête préliminaire a été ouverte sur des soupçons de détournements de fonds publics au bénéfice de l'ex-compagne du maire.

La mairie de Lyon et le domicile de Gérard Collomb ont été perquisitionnés mercredi dans le cadre d'une enquête préliminaire sur des soupçons de détournements de fonds publics au bénéfice de l'ex-compagne du maire, a annoncé le Parquet national financier. 

Selon le Canard Enchaîné qui a révélé l'existence de cette enquête, c'est à la suite d'un rapport provisoire de la chambre régionale des comptes d'Auvergne-Rhône-Alpes consacré à la gestion de la ville de Lyon, transmis au Parquet national financier, que cette enquête préliminaire a été ouverte. 

Selon les rapporteurs cités par le Canard enchaîné, Gérard Collomb aurait "fait bénéficier son ex-compagne, Meriem Nouri, de plusieurs emplois municipaux depuis plus de vingt ans". 

En "40 ans de vie publique", la justice "n'a jamais rien eu à me reprocher"

Dans un court communiqué hier soir, Gérard Collomb l'assure : il n'a "rien caché, ni rien à cacher", et il rappelle qu'en "40 ans de vie publique", la justice "n'a jamais rien eu à me reprocher".

Ce n'est pas visiblement pas l'avis du Parquet National Financier qui donc a ouvert une enquête. Lors des perquisitions, notamment à l'Hôtel de Ville, les hommes de l'Office central de lutte contre les infractions fiscales ont recherché les contrats de travail et les fiches de paies de l'ex-compagne du maire de Lyon.

Meriem Nouri travaille depuis 1995 pour les services de la ville. Mais c'est son salaire, entre 2009 et 2018, qui est au centre des investigations: pour une fonctionnaire de sa catégorie, il serait surévalué grâce notamment à l'ajout non justifiés d'heures supplémentaires.

Dans le camp de l'ancien ministre de l'Intérieur, on dénonce le début d'un règlement de comptes, à quelques semaines des commissions d'investitures des candidats de la République en Marche, pour les élections municipales et métropolitaines de 2020. 

Gwenaël Windrestin avec Xavier Allain