RMC

“Hamon copie point par point Mélenchon, revenu universel en plus, courage face à Merkel en moins !”

VOS RÉACTIONS - Ce vendredi, Jean-Jacques Bourdin recevait dans une édition spéciale présidentielle de Bourdin 2017 le candidat PS Benoît Hamon. Vous avez été nombreux à poser vos questions sur Facebook Live sur les pages de RMC et BFMTV. Et si l’ancien ministre de François Hollande ne vous a pas vraiment convaincus, il vous a largement fait réagir.

> Sur son positionnement

Qu’est-ce qui bloque chez Benoît Hamon? Un certain nombre d’internautes lui reprochent, comme Thibaud dans "Bureau de vote", une razzia idéologique chez Jean-Luc Mélenchon. Les deux candidats n’ont jamais réussi à trouver un accord.

Un reproche sur lequel ironise Kévin: "Les contrefaçons sont bien souvent beaucoup moins fiables, peu performantes… quand elles ne tombent pas en panne!" "Pourquoi Hamon ne rejoint-il pas la France insoumise (NDLR : le mouvement présidentiel de Jean-Luc Mélenchon), dont-il reprend les propositions les unes après les autres?", le fustige Mickaël. Il copie point par point le programme, le revenu universel en plus, le courage face à Merkel en moins !”

> Sur la taxe robots

"Bravo!", le salue Fred sur cette idée. "Oui, je suis pour faire ‘payer les robots’, défend Josette. C’est normal, que le robot paie pour l’ouvrier dont il prend la place. Que les patrons qui font du profit avec la robotisation paient la CSG des ouvriers que l’on taxe à mort!”

> Sur le revenu universel et le chômage

Cette mesure-phare de Benoît Hamon, curiosité de la primaire à gauche, continue de faire parler les internautes, comme Lydie, qui s’interroge: "Comment compte-t-il financer son revenu universel? À coup de hausses d’impôts sur les classes moyennes encore?" Loran, lui, craint des effets pervers, comme “une augmentation des prix des loyers". Fabien ferme le ban: “Pour défendre cette mesure, il prend exemple sur des pays qui savent gérer leurs finances… contrairement à la France où l’on jette l’argent par les fenêtres ! Vous ne pourrez pas le financer", juge-t-il

Comme notre auditeur Christophe, les internautes sont nombreux à voir dans le revenu universel une prime à la paresse.

"Partager les richesses c’est bien, mais faudrait aussi partager le travail, abonde Auvergne, et ne pas prendre l’argent de ceux qui bossent pour le donner sans contrepartie à ceux qui ne le veulent pas." "Les assistés sont-ils les chômeurs qui galèrent ou les sénateurs qui s’engraissent?", ironise Nico

> Hamon a-t-il été convaincant ?

Malgré les efforts de Kheirro et Semi et leurs "Hamon président!", le candidat socialiste n’a pas suscité beaucoup d’enthousiasme dans les commentaires. David est aussi plus que sceptique: "Cet homme ne peut en aucun cas être président, sauf du PS peut-être..." Pour Kevin, de toute façon, c’est net, "les Français ne VEULENT PLUS de la gauche au pouvoir".

Maxime Bellec