RMC

"Je suis contre le pass sanitaire depuis le départ": le député marcheur Pacôme Rupin explique pourquoi il va à l'encontre du gouvernement

Sur RMC, Pâcome Rupin explique pourquoi il ne comprend pas que le pass sanitaire puisse être prolongé, mais assure être en accord sur tout le reste de la politique de sa famille politique.

"Je suis totalement pour le vaccin, mais dans une démocratie, chacun doit pouvoir faire un choix". Le député marcheur Pacôme Rupin a expliqué ce mercredi sur RMC pourquoi il allait à l'encontre de la ligne de son parti qui compte prolonger le pass sanitaire jusqu'en juillet 2022.

"Je suis contre le pass sanitaire depuis le départ, de crainte qu'on pérennise un outil dangereux contre nos libertés. il demande à ce qu'on présente des données personnelles, ça exclut des citoyens. Ce n'est pas tenable sur le long terme. Il faut en finir rapidement avec le pass sanitaire"

"A partir du moment où on arrive à soigner les gens je ne vois pas pourquoi on prendrait des décisions aussi strictes"

Le député estime être ponctuellement en "désaccord sur un sujet très précis", mais pas sur le reste de la politique du gouvernement et de son groupe parlement.

"Le nombre de cas va remonter, puis redescendre, puis remonter... Ce virus va continuer à circuler. Donc la question est: quel est le bon critère (pour des mesures de freinage). C'est la saturation des hôpitaux. A partir du moment où on arrive à soigner les gens je ne vois pas pourquoi on prendrait des décisions aussi strictes."

Le texte prévoyant une prolongation du pass va donc passer dès ce mercredi après-midi devant l'Assemblée pour une deuxième lecture. Le Sénat doit l'examiner jeudi, avant une ultime lecture à l'Assemblée vendredi, qui aura le dernier mot.

>>> A LIRE AUSSI - Les députés marcheurs insistent et comptent bien voter le pass sanitaire jusqu'en juillet 2022

J.A.