RMC

Jean-Christophe Cambadélis éliminé dès le premier tour à Paris: "Il a été victime du phénomène Macron"

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, a été éliminé dimanche dès le premier tour des élections législatives dans la 16e circonscription de Paris, dont il était le député depuis 1997.

Coup de tonnerre pour les socialistes: Jean-Christophe Cambadélis a été éliminé dimanche dès le premier tour des élections législatives dans la 16e circonscription de Paris, où le secrétaire d'Etat chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi (En Marche !) est arrivé largement en tête. Plus précisément, le premier secrétaire du PS, qui était député de cette circonscription depuis 1997 et député de Paris depuis 1988 (avec une interruption entre 1993 et 1997), n'arrive qu'en quatrième position avec 8,60% des voix.

Devant la presse, les traits tirés, Jean-Christophe Cambadélis a reconnu sa défaite: "Nous avons été éliminés. Au niveau local, on voit bien que l'éparpillement de la gauche a été préjudiciable à notre combat". Mais, pour Yassine, militant socialiste dans le 19e arrondissement, les raisons de la défaite sont plus nationales: "Jean-Christophe Cambadélis, comme beaucoup d'autres députés socialistes, a malheureusement été victime du phénomène Macron, qui a tout emporté sur l'échiquier politique".

Arrivé en tête avec près de 40% des suffrages, Mounir Mahjoubi assure qu'"il n'y avait pas l'enjeu de tuer un parti mais l'enjeu de mettre fin à 20 ans d'un système politique dont les Français ne voulaient plus". Ce que confirme Aurélia, ancienne électrice socialiste qui a voté pour le candidat LREM: "La France a approuvé le projet de Macron, le projet d'avoir des jeunes, des gens issus de la société civile, d'avoir autant de femmes que d'hommes. Tout ce qui manque au PS."

M.R avec Nicolas Ropert