RMC

La Voix du Nord s'engage contre le FN: "Ce n'est pas le rôle du journal", estime un lecteur

Le quotidien s'engage contre le FN

Le quotidien s'engage contre le FN - AFP

REPORTAGE - Fait rarissime, le grand quotidien régional La Voix du Nord a pris position lundi contre une éventuelle élection de Marine Le Pen à la tête de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, provoquant l'indignation de la présidente du Front national. Mais qu'en pensent les lecteurs du quotidien?

"Pourquoi une victoire du FN nous inquiète". "La région a-t-elle vraiment besoin du Front National ?" Fait rarissime en France, à cinq jours du premier tour des élections régionales, La Voix du Nord et Nord Éclair, s’engagent contre le Front National. Les quotidiens du même groupe, diffusés dans le Nord-Pas-de-Calais, publient ce mardi le second volet de ce dossier à charge contre le FN, après une première partie diffusée hier.

"Je ne vais pas juger le journal sur ce numéro"

Mais qu'en pensent les lecteurs? La Voix du Nord et Nord Eclair ont-ils raison de s'engager contre le FN? Vincent lit La Voix du Nord autant qu’il lit Libération. Titre choc, engagement politique… Il comprend tout à fait la position du quotidien régional. "C'est quoi le rôle d'un journal? C'est de donner son avis sur l'actualité. Je ne vais juger La Voix du Nord sur un numéro", estime-t-il. Mais son opinion n'est pas partagée par tout le monde.

Ainsi, Dimitri, lui, ne comprend pas cet engagement. "Ce n'est pas le rôle du journal. Chacun a son opinion et je ne vois pas pourquoi le journal devrait imposer quelque chose, souligne-t-il. Il créé des influences et ils n'ont pas à faire ça". Marine Le Pen, visée par le quotidien, a qualifié cet article de "véritable tract pour le parti socialiste". "C'est tout à fait exceptionnel, a notamment estimé la présidente du FN en sortant d'un meeting ce lundi soir à Lille. Ça n'est jamais arrivé qu'un journal régional s'en prenne aussi violemment à un candidat dans le cadre d'une élection régionale".

"Je suis très déçu"

Et d'ajouter: "Je pense que ça révèle que La Voix du Nord n'est pas un journal libre. En réalité, il est tenu par les subventions accordées par le conseil régional socialiste. Cela pose donc un vrai problème de liberté de la presse". Un message naturellement relayé par les militants du parti. "Je trouve ça honteux. Le rôle d'un journal c'est d'être neutre et non de donner des opinions politiques", déclare cette jeune femme. Et ce militant d'ajouter: "C'est la première fois que je vois un journal digne comme la Voix du Nord prendre position comme ça. Je suis très déçu de leur réaction".

Parmi les auteurs de ce dossier, Sébastien Leroy journaliste à la Voix du Nord, en défend sa valeur informative. "On n'est pas dans une posture morale où l'on dit aux gens ce qu'ils doivent faire dans l'isoloir, rappelle-t-il. Simplement, on dit ce qu'est le FN, ce qu'il dit qu'il est mais que dans les actes il n'est pas. Notre rôle de journaliste est en effet d'éclairer, de donner des clefs au lecteur pour qu'il puisse décrypter parfaitement l'information". Et le quotidien rappelle par ailleurs qu’en 2002 déjà, il s’était engagé contre Jean-Marie Le Pen lors de l’élection présidentielle.

Maxime Ricard avec Lionel Top