RMC

Législatives : duel serré FN/PS à Marseille

A Marseille, le candidat FN Stéphane Ravier, arrivé en première position avec 29,87% des voix devant la candidate PS (29,80%).

A Marseille, le candidat FN Stéphane Ravier, arrivé en première position avec 29,87% des voix devant la candidate PS (29,80%). - -

Duel serré en perspective à Marseille, entre le candidats FN Stéphane Ravier et la députée socialiste Sylvie Andrieux qui s'est vu retirer son investiture par le PS, après son renvoi devant le tribunal correctionnel, une semaine avant le premier tour des législatives.

Tous les résultats des élections législatives sont à consulter ici

La bataille va faire rage jusqu'à dimanche à Marseille. Sylvie Andrieux, députée sortante de la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône est soupçonnée de détournement de fonds publics issus du Conseil régional PACA à des fins clientélistes. Le PS lui a donc retiré l’investiture. Cette décision a pour conséquence de mettre à mal la députée sortante qui n’est pas garantie de conserver son siège à l’Assemblée nationale sans l’appui de l’appareil socialiste.

L’UMP battue, FN et PS se disputent la victoire

Dans cette circonscription plutôt classée à gauche, la bataille risque d’être serrée. La candidate UMP Nora Preziosi, éliminée faute d'avoir atteint le seuil de 12,5% des inscrits, ne sera donc pas au second tour de cette élection. Une aubaine pour le candidat FN Stéphane Ravier, arrivé en première position avec 29,87% des voix devant la candidate PS (29,80%).

Sylvie Andrieux, « la Madonne des cités »

Pour Stéphane Ravier, désormais, les voix de la droite traditionnelle prennent toute leur importance. Et ça tombe bien : Renaud Muselier, ténor local de l’UMP, vient de fustiger les candidats socialistes marseillais, selon lui, tous issus du système Guérini. Une décision qui ravit Stéphane Ravier : « Si ce n’est pas un soutien, ça y ressemble. Et j'espère que les électeurs de l’UMP l’entendront aussi bien que moi ». Ce dernier ne se prive pas non plus d’évoquer le renvoi en correctionnelle de sa concurrente Sylvie Andrieux, la qualifiant de « Madonne des cités ». « Si je suis la Madonne des cités, ça prouve que je les écoute, que je les entends et que je les soigne quand ils en ont besoin », a répondu Sylvie Andrieux.

Le PS appelle à voter « contre le FN »

Le Front national a également dénoncé mardi l'appel implicite lancé par le PS à voter pour sa candidate dissidente Sylvie Andrieux. En effet, lundi, le PS a appelé à voter « contre le Front national » dans cette circonscription, conformément à la règle édictée sur tout le territoire. « En faisant le choix de faire élire une candidate mise en cause pour des faits d'une gravité extrême, le Parti socialiste démontre son absence totale de moralité, sa complaisance et sa connivence avec des élus qui du nord au sud de la France, ont érigé la corruption et le clientélisme en mode de gestion particulièrement abject », a réagi le FN dans un communiqué mardi.

La Rédaction avec Lionel Dian