RMC

Législatives: "la République en marche" change de nom et devient le parti "Renaissance"

Changement de cap pour la majorité présidentielle. Le mouvement "la République en marche" devient le parti politique "Renaissance" et annonce la création d'une union des différentes composantes de la majorité: "Ensemble !"

Ils étaient quatre pour annoncer une nouvelle étape pour la majorité au pouvoir. Richard Ferrand, Edouard Philippe, François Bayrou et Stanislas Guérini étaient réunis au siège de "la République en marche" pour annoncer la création d'un parti politique qui reprend les contours de LREM.

Son nom: "Renaissance". Un nom déjà utilisé en 2019, pour le titre de la liste des marcheurs pour les élections européennes. Le délégué général de feu LREM, Stanislas Guérini, souhaite que "Renaissance" soit "un parti populaire qui a vocation à être ouvert" pour "toujours faire le choix des Lumières contre l'obscurantisme."

Avec ce choix de remplacer un "mouvement" par un "parti", certains membres de la majorité, politiques ou militants, devront désormais choisir entre "Renaissance" et leur parti d'origine, que ce soit le "MoDem", "Horizons" ou autre.

Une confédération de la majorité : "Ensemble !"

Parallèlement, les différentes composantes de la majorité, le MoDem de François Bayrou, Horizons d'Edouard Philippe et le nouveau parti "Renaissance", vont s'unir dans une confédération nommée "Ensemble !".

"Nous sommes ensemble parce que nous ne sommes pas identiques, sinon nous serions un seul", explique l'ancien Premier minsitre Edouard Philippe.

Une position partagée par François Bayrou qui estime que "la sauvegarde des complémentarités est très importante."

L'objectif de cette union des macronistes est de "donner au président de la République une majorité stable, solide, dynamique, vivante pour faire en sorte que le quinquennat qui s'ouvre soit un quinquennat réussi."

>>> A lire aussi : les premières pistes du casting de LREM pour les législatives

58 candidats Horizons, une centaine de candidat MoDem

La majorité se met ainsi en ordre de bataille pour les législatives. D'après l'Agence France-Presse, 58 candidats du parti d'Edouard Philippe, Horizons, seront investis par la majorité présidentielle. Le MoDem de François Bayrou en obtient de son côté une centaine. Le nouveau parti "Renaissance" devrait en présenter environ 400.

La nouvelle confédération fait savoir qu'elle "n'acceptera pas de dissidence" pour ces élections législatives. De même, pour éviter la concurrence entre les différents mouvements, un "financement unique" sera mis en place.

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC