RMC

Législatives: le vote des Français de l'étranger perturbé par un bug informatique

Depuis vendredi dernier, les Français résidant à l'étranger peuvent voter pour les législatives via internet. Mais de nombreux électeurs n'ont toujours pas pu voter à cause d'un bug informatique.

De nombreux électeurs résidant à l'étranger sont dans l'impossibilité de suivre la procédure de vote en ligne pour les législatives, qui a ouvert vendredi et se clôture mercredi à 12h. Le ministère des Affaires étrangères pointe du doigt une incompatibilité avec les boites mails hébergées par la société américaine Yahoo.

Alors que les élections législatives débutent dans moins de deux semaines, les Français qui vivent à l'étranger peuvent déjà voter en ligne depuis vendredi dernier. C'est une des quatre possibilités qui s'offrent à eux. Ils peuvent aussi voter à l'urne, par procuration et par correspondance.

Quatre ou cinq fois, derrière son écran d'ordinateur à San Francisco, aux Etats-Unis, Loïc Le Gland, ingénieur français, a tenté de voter en ligne.

“Tout marchait très bien jusqu’à la toute fin, au moment de valider son vote. Pour valider une opération, il faut souvent valider par un SMS ou un code par email. Sauf que cet email n’arrive jamais. Et c’est visiblement le cas pour tous les détenteurs d'adresses Yahoo et Aol”, explique-t-il.

Vers un report du vote?

Si le problème n'est pas résolu, il ira glisser son bulletin dans l'urne. Mais si lui n'habite pas très loin de son bureau de vote, d'autres ressortissants français concernés sont moins chanceux. Jhonny Blamoutier doit rouler 50 kilomètres pour aller voter à Barcelone, en Espagne.

“Si ça ne fonctionne pas, ce n'est pas du tout une facilité. Je ne suis pas informaticien, mais bon eux non plus visiblement puisque personne ne sait d’où vient le problème. Ce qui est compliqué, c’est qu’à partir du moment où vous mettez en place un vote en ligne pour tous les Français de l’étranger, il doit fonctionner pour tous. Là, il n’y a pas une équité pour tous les Français”, regrette-t-il.

Le ministère des Affaires étrangères assure que les équipes de l'assistance technique sont sur le pont et que les électeurs concernés seront informés dès que le problème sera résolu. Plusieurs candidats en lice dans les circonscriptions de l'étranger déclarent envisager saisir la justice si le vote en ligne n'est pas rapidement rendu fonctionnel, afin de demander un délai supplémentaire, voire un nouveau scrutin.

Caroline Philippe avec Guillaume Descours