RMC

Législatives: à Paris, Sandrine Rousseau est opposée à... Sandrine Rousseau

Aux prochaines élections législatives, deux Sandrine Rousseau s'affronteront dans la 9e circonscription de Paris. Le Mouvement de la ruralité présente une candidate homonyme de l'écologiste.

Le 12 juin prochain, les électeurs de la 9e circonscription de Paris auront le choix entre Sandrine Rousseau et… Sandrine Rousseau. L'une était finaliste de la primaire EELV, l'autre, une homonyme, représentera le Mouvement de la ruralité (LMR).

"Chez nous, c'est la vraie", s'amuse un membre de ce parti, successeur de Chasse, Pêche, Nature et Tradition. Puéricultrice, cette Sandrine Rousseau vient de Normandie, et c'est sa première élection. A priori, pas grand-chose à voir avec les avenues parisiennes.

Mais le parti fait ce choix délibérément. "C'est un bon moyen de faire parler de nos sujets, de la ruralité. Le coup de com' a mieux fonctionné que ce qu'on espérait", explique un cadre local.

"On ne peut pas troller la démocratie"

Cela pourrait prêter à sourire, mais cela ne fait pas du tout rire l'écologiste, qui considère qu'"une ligne rouge a été franchie". "Les chasseurs prennent vraiment les électeurs pour des imbéciles" fulmine Sandrine Rousseau, "On ne peut pas troller la démocratie". L'éco-féministe rappelle que Vladimir Poutine utilise aussi des homonymes face à ses opposants politiques.

"C'est un peu fort" répond un défenseur de la ruralité. "Si ça avait été vrai, on l'aurait fait dans d'autres régions. Là, on le fait à Paris. Même les militants EELV en rigolent" tente-t-il de se justifier.

Pour éviter la confusion dans les urnes, les bulletins seront différenciés par des logos. Mais les Parisiens n'auront peut-être même pas l'occasion de rencontrer la Sandrine Rousseau rurale, puisqu'elle n'est pas encore sûre de venir à Paris d'ici les législatives.

"Une grosse connerie"

Dans "Les Grandes Gueules" ce mercredi sur RMC et RMC Story, cette candidature amuse l'avocate Marie-Anne Soubré, mais l'agriculteur Didier Giraud n'est pas du même avis: "C'est une grosse connerie. Sur le fond, on aurait besoin de ce parti sur des milliers de sujets où les écolos nous font chier dans la ruralité. Un candidat de ce mouvement dans ma circonscription aurait des sujets à porter, mais pas dans la 9e circonscription de Paris !".

Romain Cluzel et Jérémy Trottin (avec P.B.)