RMC

Les voeux aux Français du président Macron décortiqués

Le président de la République Emmanuel Macron a réaffirmé sa détermination à "mener à bien la réforme des retraites" lors de ses voeux mardi, tout en demandant au gouvernement de "trouver un compromis rapide", alors que la grève entre mercredi dans son 28e jour.

"La réforme des retraites sera menée à son terme": c'est un message de fermeté qu'Emmanuel Macron a envoyé mardi soir lors de ses voeux aux Français. Le président de la République a prôné "l'apaisement" et le "dialogue" mais il reste inflexible sur les grands principes de la réforme, "un projet de justice et de progrès social" selon lui.

S'il ouvre une brèche sur une éventuelle modulation de l'âge pivot en fonction de la pénibilité - "Nous prendrons en compte les tâches difficiles pour permettre à ceux qui les exercent de partir plus tôt" - il renvoie aux négociations qui doivent reprendre mardi 7 janvier à Matignon avec les partenaires sociaux.

Compromis encore possible avec la CFDT?

"J'attends du gouvernement d'Edouard Philippe qu'il trouve la voie d'un compromis rapide", a ajouté le chef de l'Etat. La balle est maintenant dans le camp de Matignon.

Si on décortique le vœu du Président et l’expression "compromis rapide", on peut dire que le compromis est peut-être encore possible avec les syndicats réformistes et notamment avec Laurent Berger de la CFDT. Mais alors sur quel point? Et c’est là que les choses se compliquent car le Président est resté une fois de plus extrêmement flou.

Un compromis "rapide": impossible?

Il évoque néanmoins le thème de la pénibilité et assure que "les personnes qui exercent des tâches difficiles pourront partir plus tôt". Rien de plus en revanche sur l’âge pivot de 64 ans ligne rouge fixée par les syndicats réformistes.

Quant au calendrier? Rapide exige le président. Un vœu pieu car malheureusement ce n’est pas pour tout de suite. Les négociations sont au point mort depuis 10 jours et ne reprendront pas avant le 7 janvier. Les conséquences de la grève vont continuer à peser sur le quotidien de très nombreux Français. 

Jérémy Trottin (avec J.A.)