RMC

Meeting à Charléty, grande marche... comment Mélenchon anticipe une qualification au second tour

Troisième dans les sondages, Jean-Luc Mélenchon croit toujours à une qualification au second tour de la présidentielle. Et tout est d'ailleurs prévu. Un meeting au stade Charléty est déjà prévu pour le 17 avril si le scénario est favorable.

Le candidat insoumis, Jean-Luc Mélenchon, toujours 3e dans les sondages, veut encore croire à ses chances pour atteindre le second tour. "On le dit depuis le début, si ça passe, c'est par un trou de souris", glisse un proche de Jean-Luc Mélenchon. Pour tenter de mobiliser, le candidat s'est démultiplié dans 12 villes mardi, grâce à son désormais célèbre hologramme.

Et d'ici vendredi, son équipe tient 90 réunions publiques dans toute la France. "On ne se voit même plus, on est aux quatre coins du pays", souffle une élue LFI. "On est sur les chapeaux de roue, on va peut-être finir sur les rotules, mais l'essentiel, c'est de ne pas avoir de regret", conclut cette cadre de la campagne.

Cette fatigue, elle semble atteindre aussi le candidat lui-même. Plusieurs signaux s'accumulent ces dernières semaines. Des apparitions rares, seulement pour les meetings, et même l'annulation en dernière minute de la matinale de RTL mardi, le jour du meeting hologramme.

"Il faut faire des choix", se défend un soutien de Jean-Luc Mélenchon. Une porte-flingue ajoute: "Au final, son discours mardi est l'un de ses meilleurs, il était plutôt en forme non?". Son équipe affirme qu'il faut préserver le candidat et créer l'attente autour de sa parole. Mais un lieutenant l'admet, "il a une plus grande fatigue physique qu'en 2017, c'est sûr": "Il a l'âge de ses artères".

Le stade Charléty reservé pour hypotétique meeting d'entre-deux-tours

Et le candidat insoumis devra puiser dans ses ressources, puisque Jean-Luc Mélenchon donne déjà rendez-vous pour l'entre-deux-tours. Ce n'est pas passé inaperçu, un meeting est déjà organisé le dimanche 17 avril, au stade Charléty de Paris, à condition, évidemment, d'être qualifié. Un lieu bien connu de la gauche, puisque Ségolène Royal y avait tenu son grand meeting du deuxième tour en 2007.

"Je ne vois pas ce qui vous interpelle, c'est normal qu'une force potentiellement au second tour donne des perspectives !" clame un lieutenant LFI. Une manière de montrer que Mélenchon au 2nd tour, c'est possible, et surtout que les insoumis y sont préparés, contrairement à 2017.

LFI prévoit notamment, selon nos informations, une grande marche juste avant ce fameux meeting de Charléty, pour "une grande fête populaire", dixit une parlementaire. Avant cela, toute l'équipe de campagne va se réunir ce samedi, pour fignoler la soirée électorale de dimanche, et fixer les derniers détails d'une éventuelle campagne de second tour.

Le service politique de RMC