RMC

Municipales: Emmanuel Macron tranche pour ses deux ministres face-à-face à Biarritz

Fin de la cacophonie pour les municipales à Biarritz. Emmanuel Macron a obtenu mercredi de ses deux ministres rivaux sur deux listes distinctes, Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne, qu'ils retirent tous deux leur candidature.

De la clarification. Côté majorité, deux décisions importantes ont été prises mercredi dans l'optique des élections municipales. Le bureau exécutif du parti présidentiel a d'abord acté le départ de Cédric Villani du mouvement.

Et une autre décision a été prise à l'Elysée, celle de débrancher deux ministres du scrutin: Jean Baptiste Lemoyne et Didier Guillaume. Le secrétaire d'Etat au Tourisme et au Commerce extérieur, et le ministre de l'Agriculture étaient tous les deux candidats à Biarritz. Mais sur deux listes différentes. Lemoyne, deuxième sur la liste du maire sortant Modem et Guillaume en tête de sa propre liste.

Pour ne pas faire de jaloux

La présidence de la République a donc annoncé que les deux ministres se retiraient. Cette fois-ci, Emmanuel Macron a tranché. Dimanche le chef de l'Etat n'avait pas réussi à dissuader le député Cédric Villani de mettre fin à sa candidature dissidente à Paris. Il n'allait pas retomber dans le même piège à Biarritz.

Une démarche de clarté et d'unité, précise l'Elysée. On savait que le président avait reçu Didier Guillaume mardi pour lui demander de rester à ses cotés. Pour ne pas faire de jaloux, confie un député marcheur, il en a donc fait de même avec Jean-Baptiste Lemoyne mercredi en fin de journée.

"C'est clairement un acte d'autorité du Président"

Emmanuel Macron avait pris le dossier en main depuis plusieurs jours déjà prenant le soin de prendre son téléphone pour consulter le maire sortant de Biarritz. Le Modem Michel Veunac qui devrait recevoir le soutien d'En Marche dans les prochains jours.

"C'est clairement un acte d'autorité du Président", analyse un cadre du parti. Quitte à ce qu'Emmanuel Macron apparaissent sur-investi dans un scrutin dont il prétendait encore la semaine dernière rester à l'écart.

Pierrick Bonno (avec J.A.)