RMC

Municipales: la sécurité comme thème de discorde du premier débat entre candidats à Lille

RMC
Alors que l'on est à un peu moins de 3 semaines avant les élections municipales à Lille, Martine Aubry parviendra-t-elle a conserver la mairie qu'elle tient depuis près de 19 ans?

Mardi soir se tenait le premier débat entre les 5 principaux candidats - la maire PS n'avait pas participé à un débat local du même genre depuis 2008. Face à elle, Julien Poix (LFI), Marc-Philippe Daubresse (LR), Stéphane Baly (EELV), Violette Spillebout (LREM).

Avec l’écologie, la sécurité est un axe majeur de la campagne municipale dans de nombreuses communes. Et sur ce point, la position de Martine Aubry a évolué.

"Il faut utiliser tous les moyens et renforcer dans certains cas où c'est utile"

La maire socialiste de Lille s’était toujours farouchement opposé à l’installation de caméras de video-surveillance et pourtant, dans son programme, elle propose de les développer. Elle refusait que Lille soit une ville où l’on "se sente surveillé". Et pourtant, lors du débat de mardi soir elle s'est dite favorable à une augmentation du nombre de caméras.

"Je ne change pas de philosophie, la sécurité est un droit fondamental pour moi, comme l'éducation la santé et le logement. Il faut utiliser tous les moyens et renforcer dans certains cas où c'est utile."

Allié de toujours au PS lillois, les écolos ne suivent plus la position de Martine Aubry sur cette question centrale de la sécurité. Stéphane Baly, candidat d’EELV.

"Une partie de la majorité semble reprendre les termes sarkozystes de vidéo-protection. On voit ce glissement qui je pense est assez inquiétant pour des élus dits de gauche."

Une inflexion qui n’a pas échappé au candidat LR, Marc-Philippe Daubresse qui a salué la maire sortante. Mais lui veut aller plus loin:

"Dans certaines circonstances, quand il y a des manifestations très importantes, c'est pas forcément inintéressant, sous contrôle de la Cnil, d'avoir de la reconnaissance faciale." 

Une ligne rouge pour tous les autres candidats.

Lionel Top (avec J.A.)