RMC

Municipales : "Un carton rouge pour Hollande", assure Copé

Jean-François Copé, président de l'UMP

Jean-François Copé, président de l'UMP - -

Jean-François Copé était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi sur RMC et BFMTV au lendemain du 1er tour des municipales qui ont vu une nette victoire de la droite, une montée du FN mais une "claque" pour la majorité.

Si la plus belle victoire de ce premier tour des municipales revient à l'abstention record (plus de 38%), la droite dans son ensemble se réjouit de ces élections quand la gauche elle appelle à un front républicain pour faire barrage au FN. De son côté le patron de l'UMP, Jean-François Copé invité ce lundi matin de 8h35 à 9h sur RMC et BFMTV demande aux électeurs ayant voté FN au premier tour à voter pour son parti au second : "Je dis à ceux qui ont voté FN reportez-vous sur les candidats de l'UMP sinon c'est un coup de pouce à la gauche".

Sur le FN

Jean-François Copé, qui a été réélu dès le 1er tour à Meaux, a donc appelé à ne pas voter FN en rappelant le bilan des communes dirigées par le passé par le parti de Marine Le Pen. "Il y a déjà eu des mairies tenues par le FN (Vitrolles, Marignane, Toulon). Il n'y a pas un bilan extraordinaire dans ces communes et cela s'est terminé en fiasco". Et pour montrer son opposition au FN, Copé a encore une fois tenu à marquer la distance entre les deux formations. "Je précise qu'il n'y aura pas d'alliance entre l'UMP et le FN".

Sur l'échec de la gauche

Jean-François Copé qui se réjouit de voir la droite dans son ensemble remporter ces élections sur le plan national, n'a pas hésité à tacler le gouvernement : "Quand je vois les résultats à Marseille, il y a eu erreur de la part des sondeurs. Le Premier ministre n'a pas eu un mot de regret pour assumer le désaveu de sa politique et l'échec de la gauche qui a tous les pouvoirs depuis 2 ans. Il faut passer du carton jaune au carton rouge au gouvernement".

Sur la "renaissance de l'UMP"

"L'UMP est en train de renaître, après deux années difficiles", a-t-il , par ailleurs, jugé. "On a beaucoup travaillé pour cette renaissance", a ajouté le président de l'UMP, en estimant que les résultats de dimanche (les listes UMP devancent celles du PS à 46,54% contre 37,74%), marquaient "le désaveu de la gauche".

Sur Bayrou

A Pau, le président du MoDem, François Bayrou, arrive nettement en tête avec près de 42% des voix dans cette ville qu'il tente de conquérir pour la troisième fois. Au second tour Jean-François Copé voterait-il pour lui? "Est-ce que je voterais pour lui? Ecouté, moi je vote à Meaux", a d'abord botté en touche Jean-François Copé, rappelant qu'il avait été mis devant "le fait accompli" de la fusion de la liste UMP et de celle du MoDem à Pau. "Il y a des UMP sur la liste de François Bayrou, alors oui, je voterai pour lui. Mais, il faudra bien que François Bayrou reconnaisse publiquement qu'en appelant à voter pour François Hollande en 2012", il s'est trompé.

Suivez Jean-Jacques Bourdin sur Twitter
Follow @JJBourdin_RMC

Réagissez sur le compte Twitter d'RMC avec le hashtag #BourdinDirect
Tweet #Bourdindirect

La rédaction avec JJ. Bourdin