RMC

"On sait que ça va être chaud": le gouvernement se réunit pour un séminaire à moins d’une semaine de la grève du 5-décembre

RMC
Le gouvernement veut resserrer les rangs et tout faire pour ne pas donner l'image d'une France bloquée, alors qu'on craint des perturbations pendant les fêtes.

Trains, bus, écoles, ramassage des ordures, la grève du 5 décembre contre le projet de réforme des retraites s'annonce très suivie jeudi prochain.

Ce projet, destiné selon le gouvernement à "sauver le système de retraites", prévoit notamment la suppression des 42 régimes spéciaux, comme ceux de la RATP ou de la SNCF. Mais au plus haut sommet de l'exécutif, on redoute "le mur" du 5 décembre, puisque les personnels soignants, les enseignants, les routiers, et des "gilets jaunes" ont d'ores et déjà prévus de se joindre au mouvement.

Alors, pour préparer cette échéance: tous les ministres ont été convoqués à Matignon pour un séminaire gouvernemental, à 16h30, ce dimanche.

"La consigne, c'est de ne pas donner l'image d'une France bloquée"

Serrons les rangs, restons déterminés, c'est en creux, le message qu'a, encore une fois, délivr" le premier ministre Edouard Philippe à son gouvernement. "On sait que ça va être chaud et que le mouvement va être dur", avertissent plusieurs cadres de la majorité. Toute la semaine ils ont multiplié les déjeuners de travail et les dîners secrets jusqu’à l’Elysée.

"La consigne, c'est de ne pas donner l'image d'une France bloquée", affirme un député marcheur. Le gouvernement affine son plan de bataille pour l'après-5 décembre. Dans l'esprit de plusieurs ministres, le mouvement pourrait durer, peut-être jusqu’aux fêtes de fin d’année.

"Mais pas question, rappelle un proche d'Edouard Philippe, que d'ici là les Français qui veulent aller travailler, ne puissent pas le faire".

Paul Barcelonne (avec G.D.)