RMC

Paris: ivre, le député écologiste Aurélien Taché perturbe une pièce de théâtre

Une pièce de théâtre a été brièvement interrompue mardi à Paris lorsqu'un député écologiste, Aurélien Taché, a été invité à quitter les lieux, accusé de perturber la représentation sous l'emprise de l'alcool.

Le député Aurélien Taché a perturbé mardi une pièce de théâtre à Paris. Selon le metteur en scène Benjamin Guillard, l'élu écologiste, "totalement saoul", a "profondément perturbé" une représentation de "Lettres à Anne" au théâtre Lepic dans le 18e arrondissement de Paris.

"Parlant fort, applaudissant de manière absurde, invectivant le comédien jusqu’à ce que ce dernier s’interrompe et lui demande de sortir, (...) il a ensuite lamentablement menacé le régisseur de représailles. C’était absolument hallucinant et lamentable", a assuré le metteur en scène sur Twitter.

L'actrice Marie-Clotilde Ramos-Ibanez, témoin de la scène, raconte à Libération avoir entendu Aurélien Taché sortir du théâtre en lançant: "Vous allez entendre parler de moi, je suis un député".

Le député minimise

De son côté, l'élu évoque une scène qui a duré deux minutes: "J’ai applaudi, et donc j’ai un peu naïvement perturbé la représentation. Et au même moment un téléphone a sonné, ce qui a contribué au brouhaha", assure-t-il à Libération.

"Ensuite j’ai voulu applaudir sans faire de bruit, en agitant les mains. Ce que l’acteur n’a pas compris, et il m’a donc demandé de sortir. Ce que j’ai fait ! Certes en râlant, en disant que c’était inadmissible, mais je suis sorti", explique le député.

Accusé par Benjamin Guillard d'être saoul, Aurélien Taché se dit surpris des accusations du réalisateur et assure qu'il sortait d'un dîner avant de se rendre au théâtre, reconnaissant avoir bu "un verre ou deux".

Mais le mal est fait. Dans son propre camp, on évoque d'éventuelles sanctions internes. "C'est totalement inacceptable. Nous avons un règlement dans notre groupe", assure au Figaro Cyrielle Chatelain, la présidente du groupe écologiste, qui veut consulter les autres membres du groupe avant de se prononcer pour d'hypothétiques sanctions.

"Quand on est député, on représente quelque chose"

"Il s'est flingué", juge sur RMC et RMC Story le docteur Robert Sebbag. "Ce n'est pas du tout exemplaire. Quand on est député, on représente quelque chose, ce n'est pas acceptable", juge le praticien. C'est en faisant état de sa fonction de député après l'incident "qu'il détruit son argumentation", ajoute le médecin, qui déplore le manque de respect "aux acteurs et au public".

Même son de cloche pour Emma Dancourt qui estime que cela fait partie du rôle des députés de ne plus pouvoir cacher leur vie privée. "On doit être dans la transparence totale", estime-t-elle. "Il est au théâtre, il est en public", rappelle de son côté Thierry Moreau.

Ce n'est pas la première fois que le député Aurélien Taché fait une apparition dans la rubrique faits divers. En septembre dernier, poursuivi pour outrage et violence par personne en état d'ivresse, il avait été condamné à 5.000 euros d'amende pour avoir insulté des policiers de "baqueux de merde" après une rixe dans un bar à Niort quelques mois plus tôt.

G.D.