RMC

Parité en politique: "Les femmes ne s'engagent pas car elles ont déjà trois métiers, mère, épouse et leur profession"

Pour Marie-Anne Soubré, les femmes sont beaucoup trop occupées par leur vie familiale pour se concentrer sur des carrières politiques a contrario des hommes.

Un manque de candidates ? La secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les hommes et les femmes Marlène Schiappa s’est émue du manque de femmes en politique, appelant celles-ci à "s’engager" notamment pour les élections municipales de 2020.

"On n'investira pas 50% de femmes parce qu'on n'a pas les candidatures. Pour chaque ville, il y a 20 candidatures d'hommes pour une candidature de femme", a-t-elle déploré vendredi sur notre antenne.

"La répartition des tâches ménagères c'est 70-30 au sein d'un couple"

"Pourquoi les femmes ne s'engagent pas ? parce qu'elles ont déjà deux ou trois métiers: elles ont le métier de mère, celui d'épouse et celui qu'elle exerce professionnellement", a répondu Marie-Anne Soubré lundi sur le plateau des Grandes Gueules. "Et on veut rajouter à ça un métier de femme politique?", a-t-elle continué pour tenter d'expliquer l'absence de parité.

"Toutes les études le montre. La répartition des tâches ménagères c'est 70-30 au sein d'un couple (...) Si les femmes avaient moins de charge mentale et qu’on était dans une véritable égalité des couples, éventuellement elles pourraient s'engager mais elles doivent faire les courses ou encore les tâches ménagères", a ajouté Marie-Anne Soubré.

À l'Assemblée nationale, LaREM est l'un des groupes qui compte le plus de femmes, avec 46,8% de députées. À l'inverse, elles ne représentent que 24% des élues LR.

Guillaume Dussourt