RMC

Pierre Larrouturou: "Passer aux 32 heures pourrait créer 2 millions d'emplois"

Pierre Larrouturou plaide pour la semaine de 32 heures.

Pierre Larrouturou plaide pour la semaine de 32 heures. - -

L'économiste et ancien membre du PS Pierre Larrouturou souhaite placer la question des 32 heures au cœur de la primaire de la gauche. Un modèle qui permettrait selon lui de créer jusqu'à 2 millions d'emplois en France et qui a déjà été éprouvé dans certaines entreprises, a-t-il expliqué sur RMC mercredi.

Exit les 35 heures, Pierre Larrouturou veut aller plus loin. L'économiste, fondateur du mouvement de gauche Nouvelle donne plaide pour la semaine de 32 heures. Une idée qu'il présente dans son livre Einstein avait raison, il faut réduire le temps de travail, écrit avec Dominique Méda.

Il aimerait également que ce modèle puisse être débattu lors de la primaire de la gauche. "Si on a créé Nouvelle donne, c'est pour apporter des solutions concrètes sur le logement, sur l'emploi, sur les PME et s'il y a une primaire vraiment démocratique, si on est des millions à débattre, ça peut être une belle occasion de faire bouger les choses", explique-t-il sur RMC. 

Temps de travail et cotisations chômage diminués

Il estime que passer à la semaine de 32 heures pourrait créer 1,5 à 2 millions d'emplois en France et propose une contrepartie aux entreprises. 

"Au lieu d'opposer ceux qui veulent baisser le temps de travail et ceux qui veulent baisser les cotisations, nous on dit qu'il faut faire les deux en même temps. On baisse le temps de travail et on baisse les cotisations chômage si l'entreprise crée 10% d'emploi en CDI", détaille l'ancien membre du Parti socialiste. 

Il assure que 400 entreprises ont déjà adopté ce modèle sur la base du volontariat. C'est le cas de la marque de yaourts Mamie Nova, explique-t-il qui continue de fonctionner six jours par semaine mais où les salariés sont passés à 4 jours.

"130 personnes ont été embauchées, affirme-t-il. Les salaires n'ont pas baissé, ils ont juste bloqué le salaire et l'entreprise arrête de payer les cotisations chômage. Le prix du yaourt n'a pas augmenté d'un centime et ça fait 130 personnes qui vont payer de la TVA, qui cotisent pour les caisses de retraite, qui vont pouvoir consommer."

"Il y a un partage du travail qui est sauvage"

Pour Pierre Larrouturou, les 35 heures n'ont pas eu l'effet escompté et le temps de travail doit être rediscuté. "Le problème c'est que dans la deuxième loi Aubry sur les 35 heures, les entreprises pouvaient rester à 38 heures de durée réelle et bénéficiaient d'exonérations même si elles ne créaient pas d'emploi", déplore-t-il. Des 35 heures qui n'ont pas non plus réparti le travail entre les salariés, selon lui.

"On dit que la France est passée à 35 heures, mais en réalité il y a un partage du travail qui est sauvage. Soit on fait zéro heures, soit on est plein pot, quasiment 40 heures. Ce qu'on montre c'est qu'un autre partage, plus intelligent, plus équilibré est possible", poursuit Pierre Larrouturou. 

Son mouvement décidera en septembre d'une éventuelle candidature de Nouvelle donne à la primaire de la gauche. "Quand il y a six millions de chômeurs et huit millions de pauvres, on voit bien qu'on ne peut pas continuer avec les mêmes, Sarkozy, Juppé, Hollande"

Carole Blanchard