RMC

Pour Aubry, Sarkozy met « à bas les valeurs de la République »

Martine Aubry, première secrétaire du PS, invitée de Bourdin Direct ce mercredi

Martine Aubry, première secrétaire du PS, invitée de Bourdin Direct ce mercredi - -

Martine Aubry était l'invitée de Bourdin Direct ce mercredi matin sur RMC et BFMTV. Critiques du chef de l'Etat, relations avec Dominique Strauss-Kahn, propositions sociales... Retrouvez ici les principaux points de son intervention.

Invitée de Bourdin Direct ce mercredi matin sur RMC et BFMTV, la première secrétaire du Parti socialiste n'a pas mâché ses mots, notamment envers le Chef de l'Etat.

« Identité nationale, Roms, Islam... Sarkozy fait monter Marine Le Pen »

A un peu plus d'un an de la Présidentielle, Martine Aubry accuse Nicolas Sarkozy de « faire peur » aux Français et d'avoir « mis à bas les fondements de la République: l’école, la santé, la police, la justice. Au lieu de prendre cela en main et de se dire "je change de cap", il essaie de nous expliquer que la cause c'est toujours les autres. D’abord on a eu droit à l’identité nationale, aux Roms cet été et maintenant c’est la peur de l’Islam. La peur à l'intérieur, la peur à l'extérieur (...). Comme il a échoué, il reprend les vieilles recettes, épouvantables, pour faire peur (...). Il ne chasse pas sur les terres de Marine Le Pen, il fait monter Marine Le Pen. Moi je suis dans une ville où il y a des musulmans; nous vivons bien ensemble ».

« Kadhafi est effrayant, ses propos hallucinants »

Réagissant au discours ultra-belliqueux de Mouammar Kadhafi ce mardi soir à la télévision nationale, Martine Aubry a qualifié les propos du leader libyen d' « absolument effrayants ». « C'est quand même un dictateur pour son pays depuis 42 ans, et - maintenant nous le savons - un terroriste pour le reste du monde. Hier, ses propos étaient hallucinants, effrayants (...). ce type est effrayant, il faut que le Conseil de sécurité de l'ONU saisisse la Cour pénale internationale, ce sont vraiment des crimes contre l'Humanité ».

« La diplomatie française n'existe plus »

« Aujourd’hui, il est clair que la diplomatie française n'existe plus. On confond les contrats et la diplomatie, et c'est pour ça que la France rétrécit dans le monde : en 2007 on reçoit monsieur Kadhafi, sachant qui il est, parce qu’on espère avoir un contrat d’armement. »
Commentant la récente inquiétude affichée dans Le Monde par plusieurs diplomates concernant la politique étrangère de la France, Martine Aubry estime qu'ils sont « extrêmement inquiets de l'image abîmée de la France. C'est terrible. La France ne doit pas considérer que la diplomatie, c'est [...] des coups médiatiques comme le Président nous le fait chaque fois qu'il sort d'une réunion. Il faut être très clair ; le gouvernement ne l’a pas été pour l’Egypte comme pour la Tunisie ; aujourd’hui il faut dire très simplement que Kadhafi ne peut plus rester là. »

« Il faut que les étrangers puissent voter… »

Revenant par ailleurs sur la question du droit de vote des étrangers, en cas de victoire en 2012, Martine Aubry promet : « Cette fois-ci il faut que nous le fassions […], car nous l'avons dit souvent et nous ne l'avons pas fait, il faut que les étrangers puissent voter dès lors qu'ils sont en France depuis 5 ans par exemple, aux élections locales. Déjà dans plusieurs villes, nous avons fait des "conseils de résidents étrangers" où nous disons à ces citoyens, qui sont nos concitoyens, donnez nous votre avis ».

« Bloquer les loyers à la re-location et taxer les logements vacants »

Détaillant l'une des mesures du PS en matière de logement, Martine Aubry propose que « partout où il y a une tension [sur le marché immobilier], en attendant que des logements soient construits, il y ait un blocage des loyers à la re-location, de manière temporaire. Il y a 3.600.000 Français qui vivent dans des conditions insalubres, désastreuses ».
La première secrétaire du PS réclame également la création d'une « taxe » significative pour les propriétaires de « logements vraiment vacants, parce que les propriétaires décident de les laisser vacants ».

Pour écouter le podcast intégral de l’interview de Martine Aubry chez Jean-Jacques Bourdin, cliquez ici. Et réagissez dans le forum ci-dessous !

La Rédaction