RMC

Pour ce militant socialiste, qui a rejoint En Marche!, "le PS est en échec, dans une impasse totale"

Jean-Baptiste a milité pendant 35 ans au Parti socialiste. Mais, sans espoir de victoire de celui-ci à l'élection présidentielle, il y a un an, il a décidé de rejoindre le mouvement En Marche! Sans toutefois rendre sa carte du PS car il ne désespère pas de voir du changement.

Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a affirmé mardi devant le Bureau national du parti que les socialistes qui choisiraient d'être candidats aux législatives sous l'étiquette La République en marche devraient affronter un candidat soutenu par le PS. Alors que de nombreux députés socialistes s'interrogent sur l'éventualité de rejoindre les rangs d'Emmanuel Macron, chez les militants aussi, face à la déception et l'incertitude, on se tourne vers le mouvement En Marche!

C'est le cas de Jean-Baptiste, socialiste depuis 35 ans. Un parti qu'il assure ne plus reconnaître aujourd'hui: "C'est un parti en échec et dans une impasse totale. Il n'a pas su engager le débat interne et les évolutions nécessaires". Sans espoir de victoire du PS à l'élection présidentielle, Jean-Baptiste a donc décidé de rejoindre le mouvement En Marche! il y a un an.

"Ce sont des gens qui ont pris des risques considérables, justifie-t-il. Emmanuel Macron, comprenant la situation politique, a décidé que pour incarner un renouveau et défendre des valeurs de liberté, il fallait prendre du champ par rapport à cette impasse politique". Pourtant, il n'envisage pas de rendre sa carte du PS: "L'adhésion au Parti socialiste, c'est quelque chose que l'on souhaite défendre. Maintenant, si le PS actuel n'est pas capable de les défendre, il faut qu'il change. Et si ce n'est pas le cas, on en créera un autre". Pour l'heure, pour les législatives, Jean-Baptiste ne sait toujours pas s'il va faire campagne pour le candidat PS ou pour celui de la République en Marche

M.R avec Anaïs Bouitcha