RMC

Pour "ranimer la flamme", Jean-Marie Le Pen organisera sa propre soirée des 50 ans du FN

Jean-Marie Le Pen (archives)

Jean-Marie Le Pen (archives) - AFP

En réponse à une célébration des 50 ans de la création du Front national auquel il n'est pas convié, Jean-Marie Le Pen va bien, selon nos informations, organiser une "garden-party" au domaine de Montretout le 22 octobre.

A l'approche de ses 50 ans, le Rassemblement national compte organiser un colloque pour marquer l'occasion. Un rassemblement qui devrait être organisé le 5 octobre pour retracer l'histoire du parti, mais pas une célébration ni une soirée de gala. Selon nos informations, le principe de ce rendez-vous a été acté ce lundi.

Mais le co-fondateur du FN, Jean-Marie Le Pen, exclu du parti en 2015 n'y est pas convié. Il a ainsi fait savoir qu'il organisera de son côté sa propre contre-soirée chez lui à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), dans sa résidence de Montretout.

"On ne fermera la grille à personne"

Selon l'entourage du "Menhir", cette soirée sera organisée un peu plus tard que le rendez-vous "officiel" du parti, le 22 octobre avec 200 à 250 invités. Selon une source proche, Jean-Marie Le Pen ne veut "s'embrouiller avec personne". Ainsi, les gens qui veulent venir s'inscriront et ce sera sur le principe de "premier arrivé, premier servi".

Cette "garden party" aura donc pour but de "ranimer la flamme". "Le message est très clair, ça veut dire qu'ailleurs on a l'impression qu'elle est éteinte", confie l'entourage de l'ancien président du FN.

Un nouvel épisode dans la saga de la famille Le Pen, mais la porte n'est pas fermée à personne, dont Marine Le Pen qui est "chez elle à Montretout".

J.A. avec Pierrick Bonno