RMC

Pourquoi Total renonce à sponsoriser les JO 2024 à Paris

-

- - RMC

L'entreprise pétrolière a renoncé à son projet de devenir partenaire des JO après une rencontre avec la maire de Paris. Total est jugé trop incompatible avec la politique d'Anne Hidalgo, qui a fait de la lutte contre la pollution une priorité.

Ce devait être un des principaux sponsors des Jeux olympiques 2024 à Paris. Pourtant, comme l’a révélé le journal Le Monde mardi, le groupe Total a renoncé à sponsoriser les JO 2024. Ils auraient pris leur décision après une rencontre avec la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Cette dernière ne veut pas associer son nom à celui de Total aux JO 2024. C’est en effet à cette date qu’Anne Hidalgo a prévu d’interdire la circulation des voitures diesel dans la capitale. Total fait donc partie des cibles d’Anne Hidalgo. 

Des discussions pour un partenariat étaient pourtant en cours entre le comité d'organisation des Jeux olympiques et l’entreprise. Fin mars, la maire de Paris a donc rappelé dans un courrier au comité "qu’il serait très difficilement compréhensible pour nos concitoyens que soient retenues des entreprises dont l'activité aurait un lourd impact sur l'environnement". 

1,2 milliards d'euros à trouver

Après avoir rencontré la maire de Paris la semaine dernière, le président de Total Patrick Pouyanné a expliqué ne pas vouloir être un sponsor "cloué au pilori". Il a donc renoncé à devenir partenaire des JO.

Pour boucler son budget de 3,8 milliards d’euros, le comité d’organisation doit collecter 1.2 milliards d'euros auprès des sponsors. Total était pressenti pour être le second sponsor dévoilé par Paris-2024, après le groupe bancaire BPCE en septembre 2018.

Margaux Bédé avec Guillaume Descours