RMC

Premier meeting d'Eric Zemmour: pourquoi le candidat a changé le fond et la forme

Eric Zemmour a innové lors de son premier grand meeting, qui a été mouvementé ce dimanche à Villepinte (Seine-Saint-Denis).

Une démonstration de force pour le candidat d'extrême droite avec un meeting très différent des précédentes réunions d'Eric Zemmour. Un son et lumière millimétré, un chauffeur de salle, des prompteurs pour le discours.

L'équipe de campagne d'Eric Zemmour a planifié dans les moindres détails ce meeting. Un changement du tout au tout après les critiques sur l'amateurisme de sa campagne ces derniers jours.

>>> A LIRE AUSSI - "Avant, je pensais que la décadence était inéluctable": qui sont les néo-partisans d'Eric Zemmour?

Devant des militants remontés à bloc, parfois violents avec les journalistes

Sur le fond, le désormais candidat a aussi changé son approche. Fini les longues prises de parole théoriques et les citations d'auteur. Eric Zemmour esquisse un début de programme, notamment sur l'économie et le pouvoir d'achat. Tout en martelant ses positions anti-immigration.

Autre changement avec ce meeting de Villepinte, plusieurs personnalités ont pris la parole avant le discours d'Eric Zemmour. Comme Jean-Frédéric Poisson, figure de la droite conservatrice, ou encore l'ancienne figure des Gilets Jaunes, Jacline Mouraud.

Le tout devant des militants remontés à bloc, parfois violents avec les journalistes ou des militants anti-racistes présents dans la salle. Une tension que ne parvient pas à supprimer l'équipe de campagne d'Eric Zemmour.

Romain Cluzel (avec J.A.)