RMC

Président Magnien: Gérald Darmanin dans la tourmente

CLIN D’ŒIL – Charles Magnien décrypte la communication politique aux côtés de Jean-Jacques Bourdin, chaque jour à 8h20 sur RMC.

Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin est en train de vivre les pires moments de sa vie. La justice a rouvert une enquête sur une accusation de viol qui le vise pour des faits datant de 2009. Jusqu'ici, le Premier ministre et les membres du gouvernement affichent leur soutien et expliquent qu'il peut rester en poste car il n’est pas mis en examen.

Mais la pression est de plus en plus forte pour Gérald Darmanin. Lundi 29 janvier, les membres de son ancien parti, les Républicains, ont réclamé sa démission au sein du gouvernement, par la voix de leur porte-parole, Laurence Saillet.

"Nous respectons la présomption d’innocence mais, compte tenu des graves accusations qui sont portées et pour la sérénité de l’action publique, nous pensons qu’il n’a pas d’autres choix que de démissionner".

C’est donc la position officielle des Républicains. Mais il semble que les ténors du parti aient choisi d’être beaucoup plus prudents vis-à-vis de cette prise de position, à l’image de Christian Jacob.

"Je pense que c’est sa décision et celle du président de la République. Moi je suis toujours assez prudent sur ce genre d’affaire. Je pense qu’il y a le temps médiatique et le temps judiciaire", a-t-il affirmé.

Idem pour Eric Ciotti pour qui, "la justice ne doit pas se mêler de politique et la politique ne doit pas se mêler de la justice". Il va donc falloir que les LR accordent leurs violons.

Président Magnien