RMC

Présidentielle: Emmanuel Macron devrait décaler sa déclaration de candidature

En raison du contexte international, avec la crise entre la Russie et l’Ukraine, Emmanuel Macron devrait décaler sa déclaration de candidature à l’élection présidentielle.

La déclaration de candidature d’Emmanuel Macron devrait encore attendre. Alors qu’une "fenêtre de tir" existait la semaine du 21 février, comme révélé par RMC, celle-ci semble se refermer. Selon un conseiller du président, joint ce dimanche par le service politique de RMC, la situation en Ukraine "rebat les cartes" et bouleverse les plans du chef de l’Etat.

Un entretien d'1h45 avec avec Vladimir Poutine 

"Une candidature, il faut pouvoir la faire vivre, l’expliquer, la présenter aux Français" confie à RMC un proche d’Emmanuel Macron. Celle-ci devrait donc être reportée à la semaine du 28 février, après l'ouverture du Salon de l’agriculture (26 février au 6 mars). "Nous, on reste sur le pont", affirme un membre de l’équipe de campagne.

Emmanuel Macron s’est entretenu tout le week-end avec les principaux acteurs du conflit ukrainien, et notamment avec Vladimir Poutine, le président russe, pendant 1h45.

>> Tous les podcasts de RMC

En tête des sondages

Cinq ans après avoir élu président de la République, Emmanuel Macron est évidemment très attendu dans cette campagne, notamment par ses adversaires, déjà lancés depuis de nombreux mois. A moins de deux mois du premier tour (10 avril), le président est en tête des sondages, avec 25% des intentions de vote selon le dernier sondage Ifop/Paris Match publié le 18 février. Eric Zemmour (16,5%) devance Marine Le Pen (16%) selon le même sondage, Valérie Pécresse étant 4e (15%).

Pour le second tour (24 avril), dans cette hypothèse d’un duel entre Emmanuel Macron et Eric Zemmour, le premier cité est nettement détaché (62% contre 38%). L’ancien ministre des Finances de François Hollande continue par ailleurs d’enregistrer des soutiens. Après Eric Woerth, ancien ministre de Nicolas Sarkozy, ce sont deux anciennes ministres socialistes, Elisabeth Guigou et Marisol Touraine qui ont annoncé ce week-end leur soutien à Emmanuel Macron.

LP avec Paul Barcelonne