RMC

Primaire à gauche: "Une forme d'évidence Benoît Hamon est en train de se créer"

Les sept candidats de la primaire de la gauche se retrouvaient ce jeudi soir pour le premier débat. Si Arnaud Montebourg a été jugé le plus convaincant dans ce débat selon un sondage Elabe pour BFMTV, Benoît Hamon arrive, lui, en troisième position. De quoi satisfaire ses soutiens réunis dans un bar du 14ème arrondissement de Paris.

Après le premier débat de la primaire à gauche, Arnaud Montebourg est jugé comme le plus convaincant de ce premier rendez-vous après un sondage de l'institut Elabe pour BFMTV auprès des téléspectateurs. L'ancien ministre de l'Economie recueille 29% d'opinions favorables. Il devance Manuel Valls (26%) et Benoît Hamon (20%). Pas de quoi chagriner les soutiens de l'ancien ministre de l'Education nationale. Réunis dans un bar du 14ème arrondissement de Paris pour suivre le débat, ils ont chaudement applaudi leur favori à son arrivée.

Et quand celui-ci prend le micro s'est pour tenir un discours aux airs de victoire: "Je sais que si je suis propulsé là où je suis aujourd'hui, c'est grâce à vous et grâce au travail que l'on fait". Et, dans la salle, les militants sont plus convaincus que jamais après sa prestation. "Benoît Hamon était calme, posé, serein. Il déroule son programme, se réjouit cette sympathisante. On y croit et je pense que ça va marcher."

Benoît Hamon, vainqueur avant l'heure? Son trésorier de campagne, Bastien Recher, veut y croire: "Je pense qu'au bout, oui, il y aura quelque chose. Il y a une forme d'évidence Benoît Hamon qui est en train de se créer". Et même si officiellement il n'est pas question d'assumer la comparaison avec François Fillon, hors micro, l'entourage de l'ancien ministre de l'Education nationale ne peut s'empêcher d'espérer à une victoire de leur candidat le 29 janvier prochain.

M.R avec Jean-Baptiste Durand