RMC

Propos de Wauquiez sur Sarkozy: "Soit c'est vrai et c'est une affaire d'Etat, soit c'est faux et là: démission", lance Eric Coquerel

Eric Coquerel (LFI) estime que les accusations de Laurent Wauquiez envers Nicolas Sarkozy concernant les écoutes des ministres sont très graves et trouve l'ensemble des propos dignes d'un "sous-bavardage de comptoir".

Le député de la France insoumise Eric Coquerel est brièvement revenu sur les propos chocs de Laurent Wauquiez qu'il a prononcé devant les étudiants d'une école de commerce la semaine dernière. Invité de Jean-Jacques Bourdin ce mercredi matin, l'élu de Seine-Saint-Denis estime que "l'on en fait beaucoup" et ironise en "s'inquiétant du niveau" des écoles de commerce en voyant que l'on y profère des "sous-bavardage de comptoir".

Concernant la teneur des propos, il s'est surtout ému de ce qu'à dit Laurent Wauquiez au sujet de la supposée mise sur écoute des ministres par Nicolas Sarkozy lorsqu'il était au pouvoir. Si Laurent Wauquiez s'est excusé mardi soir BFMTV à l'ancien leader de la droite, il n'en renie pas propos et assume.

"Je ne sais pas si c'est hérité de Trump ou autres"

Eric Coquerel estime que ces accusations sont très graves. "Soit c'est vrai et c'est une affaire d'Etat, soit c'est faux et il ment sur l'espionnage des ministres et on peut parler de démission."

Concernant la forme, le député s'inquiète d'une sorte de trumpisation de la parole politique en France et trouve un parallèle avec les propos parfois durs du président de la République. "Emmanuel Macron quand il traite ses opposants de fainéants, quand il dit des salariés de GM&S qu'il feraient mieux de chercher du travail au lieu de mettre le bordel. Je ne sais pas si c'est hérité de Trump ou autres. Moi ça ne satisfait pas mais les Français jugeront. Mais ce serait bien qu'on passe à autre chose", conclut-il.

J.A.