RMC

Quel bilan pour Nicolas Hulot un an après son arrivée au gouvernement?

Un an après son entrée au gouvernement, Nicolas Hulot compte plusieurs victoires politiques de taille comme l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Mais d'autres dossiers majeurs sont en veille.

Jeudi, il fêtera ses un an au gouvernement. Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, s'était décidé en 2017 de franchir le pas et de se lancer dans une action politique au sein du gouvernement d'Edouard Philippe. A son arrivée le 17 mai, l'ancien présentateur d'Ushuaïa s'était donné une année pour juger de son utilité au gouvernement.

L'heure est donc aux premiers bilans. Comme toujours dans ces cas là on peut regarder le verre à moitié vide ou choisir de voir le verre à moitié plein. A son palmarès on peut tout de même noter quelques victoires de taille. 

La victoire la plus symbolique pour Nicolas Hulot est sans aucun doute l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Il a pesé de tout son poids dans cette bataille et obtenu gain de cause. Gagnée également la bataille qui l'a opposé au ministre de l'Agriculture sur l'abandon du glyphosate en France en 3 ans.

Il se sert régulièrement de la menace de quitter le gouvernement

Et puis, il y a le reste. Ces dossiers qui ont fait l'objet de petits ou de grands renoncements : la loi alimentation que Nicoals Hulot estime en deça des objectifs. Et surtout Nicolas Hulot a dû renoncer publiquement à un objectif : faire baisser la part du nucléaire dans la production électrique à 50 % d'ici à 2025.

A peine arrivé au gouvernement Nicolas Hulot a fait de son départ du gouvernement une arme politique dont il se sert souvent. Régulièrement, certains de ses collègues au gouvernement décrivent un ministre pas très heureux, affaibli par les rumeurs de harcèlement sexuel et de viol publié par le magazine Hebdo. Il a à coeur d'être utile confie un de ces proches, et tant qu'il aura l'impression de l'être il restera.

Stéphanie Collié (avec J.A.)