RMC

Référendum: la Nouvelle-Calédonie à l'heure du choix

La Nouvelle-Calédonie, petit territoire stratégique de 270.000 habitants dans le Pacifique, doit décider dimanche lors d'un référendum d'autodétermination historique si elle reste française ou si elle choisit l'indépendance.

Près de 175.000 électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche en Nouvelle-Calédonie (22h, samedi en métropole). Cet archipel français depuis 1853 doit se prononcer sur son indépendance lors d'un référendum historique. Ce référendum, qui vient ponctuer 30 ans de décolonisation progressive, est attentivement surveillé par Paris, à 18.000 km de là, et Emmanuel Macron s'exprimera à la télévision à 13H00 dimanche (23H00 heures locales) à l'issue de la proclamation du résultat.

Prévu par l'accord de Nouméa signé en 1998, ce vote est destiné à poursuivre le travail de réconciliation entre Kanak, peuple autochtone du territoire, et Caldoches, population d'origine européenne, entamé avec les accords de Matignon en 1988. Ces derniers avaient été signés après les violences des années 1980 qui avaient culminé avec la prise d'otages et l'assaut de la grotte d'Ouvéa en mai 1988, faisant au total 25 morts.

Premiers résultats à 19h (dimanche matin en métropole)

Jean-Philippe Derosier, professeur de droit public a expliqué à RMC les conséquences que pourraient avoir le référendum:

"Si la réponse est oui, la phase référendaire s'arrête, la Nouvelle-Calédonie deviendra un état indépendant. L'Etat français s'est engagé à ne pas se retirer du jour au lendemain, il y aura un processus d'accompagnement pour l'accession à cette pleine souveraineté.
Si le non l'emporte, le processus référendaire ne s'arrête pas nécessairement parce que la loi organique prévoit que deux autres référendums peuvent être organisés; le scrutin de dimanche va donner une première tendance mais le processus s'inscrit dans la durée avec trois consultations".

Les premiers résultats par communes devraient être connus à partir de 19h00 (09h00, dimanche en métropole) et les résultats complets sont attendus à partir de 22h30 (12h30).

Marie Régnier (avec P.B.)