RMC

Rentrée scolaire: Emmanuel Macron adresse un message aux élèves sur Instagram (et fait une faute de français)

Le chef de l'Etat a adressé ses voeux en cette rentrée "un peu particulière".

Les 12,4 millions d'élèves français font leur rentrée que le gouvernement espère "la plus normale possible", après le confinement et de longs mois sans école et malgré un rebond de l'épidémie de coronavirus. Elle sera inédite avec le port obligatoire du masque pour les enseignants, collégiens et lycéens, en cours comme pendant la récréation.

Emmanuel Macron, dans une vidéo postée sur Instagram, a adressé ses voeux aux élèves pour une rentrée "un peu particulière", en leur demandant de respecter le port du masque et les gestes barrières. 

"C'est une rentrée un peu particulière parce que le virus est toujours et qu'il faut vous protéger. Donc je compte beaucoup sur vous pour appliquer les gestes barrière, le port du masque et tout le reste. Et aussi, pour suivre ce que vos professeurs vous diront. Et je veux vraiment remercier tous les enseignants de France pour leur mobilisation à cet égard en plus de tout le reste, ils ont été exemplaires dans cette période. C'est aussi une place pour chacun et je compte sur vous pour laisser leur place dans l'école aux 400.000 enfants et adolescents qui sont en situation de handicap". 

Le chef de l'Etat qui fait une petite faute de français, une faute de liaison en parlant de "400.000 z'enfants", or, le mot "mille" ne prend jamais de "s".

"Il ne manquera pas d'enseignants"

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a assuré que "normalement, il ne manquera pas d'enseignants dans les classes". "Il pourra y avoir quelques exceptions mais pour l'essentiel la rentrée scolaire sera aussi normale que possible", a-t-il dit. 

Dans certaines zones où le Sars-Cov-2 est aujourd'hui particulièrement actif comme l'Ile-de-France ou les Bouches-du-Rhône, le ministre n'exclut pas un durcissement du protocole au cours des prochains jours ou des prochaines semaines. Le brassage des élèves pourrait notamment y être limité.

En cas de fermeture d'une classe ou d'une école, le ministère se dit "prêt" à mettre de nouveau en place un enseignement en partie à distance.

La rédaction de RMC