RMC

Retraite à 65 ans: Jean-Luc Mélenchon "en désaccord absolu"

Dans "Les Grandes Gueules" ce jeudi sur RMC et RMC Story, Jean-Luc Mélenchon s’est affirmé en "désaccord absolu" avec la proposition du candidat Emmanuel Macron de reporter la retraite à 65 ans.

La retraite à 65 ans. C’est la première forte proposition du président-candidat Emmanuel Macron, à un mois du premier tour de l’élection présidentielle, après avoir reporté la réforme des retraites pendant son mandat. Jean-Luc Mélenchon, qui arrive en troisième position des intentions de vote selon le dernier sondage Elabe pour BFMTV (13%), est en "désaccord absolu".

"La retraite à 65 ans, c’est dit, cette fois-ci. Il n’a pas dit combien d’annuités. Nous avons un désaccord absolu. Moi, je suis pour la retraite à 60 ans, a expliqué le candidat de La France insoumise dans ‘Les Grandes Gueules’ ce jeudi sur RMC et RMC Story. Pour l’instant, on en est à 43 annuités. La moyenne pour le premier CDI, c’est 63 ans. Ça veut dire partir en retraite à 66 ans. Il dit : ‘La situation nous convient, je vais l’aggraver’. Je suis contre. Il n’a pas calculé ce que ça coûte en frais de chômage supplémentaires. Moi, à 60 ans, c’est la retraite à taux plein. Je pense que la société, l’économie, est au service de la personne. Pas l’inverse."

"Si c’est moi, ce sera 60 ans et ça ne trainera pas"

Pour Jean-Luc Mélenchon, "on sait le financer, ce n’est pas le plus dur". "Il dit qu’il faut travailler plus, mais plus que quoi ? On a les travailleurs les plus productifs du monde", répond-il à propos d’Emmanuel Macron. "Si c’est moi, ce sera 60 ans et ça ne trainera pas, assure Jean-Luc Mélenchon. Ça sera fait d’entrée de jeu. Je ne fais pas une carrière. J’ai 70 ans, je n'aspire qu'à un honneur : faire exactement ce qui est marqué dans mon programme de manière à ce que ce pays, pour une fois, voit que la politique engage celui qui prononce des engagements."

Jean-Luc Mélenchon veut également garantir que la retraite ne soit pas inférieure au Smic. "Pour ceux qui ont une carrière complète : plus aucune retraite en-dessous du Smic", propose le député des Bouches-du-Rhône.

"Une personne qui est à la retraite n’est pas une personne inutile"

Plus largement, dans la vision du leader de la LFI, le retraité a un rôle important pour la société. "Depuis qu’on fait travailler les gens plus longtemps, l’espérance de vie recule. Et l’espérance de vie en bonne santé aussi. Donc il faut travailler moins longtemps, assure-t-il. On parle du travail salarié. Un retraité, il travaille : il fait son jardin, il s’occupe des enfants, il participe à la vie associative… Heureusement qu’il est là pour faire élu municipal dans le petit village où personne n’a le temps de le faire. Une personne qui est à la retraite n’est pas une personne inutile. C’est une personne qui est utile, d’une autre façon, et des fois beaucoup plus décisive dans la société."

LP