RMC

Sarkozy: «Il n'y aura pas d'accord avec le FN»

-

- - -

Nicolas Sarkozy a affirmé ce mercredi matin qu'il n'y aurait «pas d'accord» avec le Front national s'il est réélu, «pas de ministres» FN dans son futur gouvernement.

Nicolas Sarkozy a tranché: il n'y aura «pas d'accord» avec le Front national s'il est réélu président de la République au soir du 6 mai prochain.
Comprendre: pas d'accord de gouvernement. Le président-candidat précise qu'il n'y aurait «pas de ministres» FN dans sa future équipe gouvernementale.
Dans la perspective du second tour, où les voix FN seront décisives, Nicolas Sarkozy a aussitôt ajouté qu'il refusait de «diaboliser les électeurs qui ont voté pour la candidate du Front national» dimanche dernier. «Je dois les écouter, les entendre et ne pas considérer qu'il faut se boucher le nez», a conclu le président sortant.

Marine Le Pen est-elle «compatible»?

«Marine Le Pen est compatible avec la République», déclarait mardi Nicolas Sarkozy, invité ce mercredi matin à revenir sur ses propos: «A partir du moment où la République autorise Marine Le Pen à être candidate, c'est que [le Front national] est un parti démocratique, sinon, on ne l'autoriserait pas. Il faut être cohérent».
«Je suis bien obligé de considérer que 18% des Français qui se sont exprimés pour Marine Le Pen, ce n'est pas 18% qui ont les idées de l'extrême droite. Ces gens-là, si on veut les remettre dans le champ des formations républicaines, il faut s'adresser à eux», s'est justifié le président-candidat.

« On veut parler aux électeurs du FN et pas à leurs représentants! »

Louis Aliot, vice-président du Front national, a réagi sur RMC: « Il y a quand même un scandale, et nos électeurs le prennent en pleine figure. C’est-à-dire qu’on s’adresse à nos électeurs comme si c’était des demeurés : on veut bien leur parler, mais à leurs représentants non ! Mais nous sommes des républicains, je l’ai déjà dit, nous ne sommes pas d’extrême droite. Et les petits, les sans-grades ça fait 30 ans qu’ils sont abandonnés en France. »

La Rédaction