RMC

Stratégie, slogans, villes-clés... Ce qu'il faut savoir du lancement de la campagne des municipales du RN

La députée et présidente du RN, Marine Le Pen, lance ce dimanche à Paris son parti dans la dernière ligne droite des municipales.

"Des villes au service des Français". C'est le slogan de la convention du Rassemblement national en vue des élections municipales qui aura lieu ce dimanche à la maison de la Chimie à Paris. 

L'objectif est de mettre le parti et les candidats en ordre de marche pour le scrutin qui aura lieu les 15 et 22 mars prochain. Ce dimanche matin, les futurs candidats vont participer à des ateliers thématiques afin de former les têtes de listes au métier de maire et leur donner des clés pour mener à bien leurs campagnes. Journée suivie par un discours de la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen.

Perpignan en ligne de mire

Objectif du scrutin des municipales pour le Rassemblement national: conquérir un maximum de villes moyennes. Impossible pour le parti de conquérir la moindre métropole, le scrutin y est trop politisé. Impossible aussi de mettre la main sur les petites communes, où il est souvent difficile de trouver des candidats qui acceptent l'étiquette Rassemblement national.

Le parti de Marine Le Pen va donc tout miser sur les villes moyennes entre 5.000 et 30.000 habitants. Pour convaincre les électeurs, les cadres du parti comptent faire valoir le bilan des maires sortant dans les villes qui ont déjà basculé dans le camp frontiste. Cette gestion en bon père de famille mise en avant à Fréjus, à Hénin-Beaumont ou encore à Hayange en Moselle.

A cet égard, le parti mise sur 2 principales zones: le Nord et le pourtour méditerranéen. Avec une cible de taille: la capitale catalane. Perpignan avec une liste dite de Rassemblement local menée par l'ex-compagnon de Marine Le Pen, Louis Aliot.

Pierrick Bonno (avec J.A.)