RMC

Un milliard d'euros pour Marseille: "On fait juste en sorte que tout ne s'effondre pas", défend Samia Ghali sur RMC

Le plan de relance de la ville de Marseille annoncé par le gouvernement et Emmanuel Macron est le bienvenu pour tenter de rénover une ville et des quartiers populaires qui tentent de se désenclaver.

L'ancien Premier ministre Manuel Valls a créé la polémique ce mercredi en lançant sur RMC dans Apolline Matin qu'il fallait "tout raser" dans les quartiers populaires à Marseille. "Il faut tout reprendre à zéro. (Dans les banlieues) il faut tout raser. Il faut tout reconstruire, il faut repeupler autrement ces quartiers", lançait-il.

L'adjointe au maire de Marseille, Samia Ghali, a réagi ce midi aux propos de l'ancien Premier ministre dans Estelle midi et estime que c'est simplement de la mauvaise communication et que le problème est beaucoup plus compliqué que cela:

"Quand on détruit une cité, il faut reloger. Ca prend du temps, ce n'est pas aussi simple que l'on croit."

"Je pense qu'il s'est mal exprimé, je comprends ce qu'il veut dire, ça s'appelle la rénovation urbaine ce qu'il dit. On est déjà en train de le faire mais ça prend des années. Quand on détruit une cité, il faut reloger. Ca prend du temps, ce n'est pas aussi simple que l'on croit. Entre l'école, les crèches, les transports... On ne peut le faire à une échelle aussi importante, mais on est en train de le faire.
Sur la question des financements, l'Etat a eu la volonté de mettre de l'argent mais l'argent n'est jamais arrivé car il n'y a pas de dossiers. Les milliards d'euros, pour les avoir, pour réhabiliter une école il faut des marchés publics, des votes au conseil municipal et après l'Etat abonde. Mais ça n'a jamais été fait. (Le financement n'a jamais commencé) et il faut arrêter ce délire de de laisser entendre l'argent est volé à Marseille. L'argent n'a pas été utilisé car il n'a pas été demandé."

"Là on est juste en train de faire en sorte que ça ne s'effondre pas"

Concernant le plan de plus d'un milliard d'euros que va annoncer Emmanuel Macron, Samia Ghali estime qu'il n'y a malheureusement plus le temps de faire des priorités et qu'il faut rénover tous les secteurs.

"C'est tout. C'est malheureux mais c'est ça. C'est comme quand on n'entretient pas sa maison, il y a des problèmes de toiture, puis d'humidité, d'électricité etc etc. Là on est juste en train de faire en sorte que ça ne s'effondre pas."

>>> A LIRE AUSSI -Violences et trafics à Marseille: "Il faut tout raser et tout reconstruire dans ces quartiers" plaide Manuel Valls sur RMC

J.A.