RMC

Pourquoi les noisettes turques font placer la menace d'une pénurie de Nutella

Pénurie de Nutella ?

Pénurie de Nutella ? - -

La politique monétaire du président turc Recep Tayyip Erdoğan pourrait avoir une conséquence inattendue sur le Nutella, puisque le pays est producteur de 70% des noisettes dans le monde.

70% : c’est la part de la Turquie dans la production mondiale de noisettes. Et le monde tremble car le Wall Street Journal, un quotidien américain, nous apprend que le Nutella pourrait bientôt manquer dans les rayons ! En cause : la politique monétaire du président Erdogan. Quel rapport ? Vous allez tout comprendre. A l’origine, l’économie turque est mollassonne, Erdogan veut donner un coup de fouet à la croissance, et pour ça, il dévalue la livre turque, elle perd la moitié de sa valeur par rapport au dollar. Résultat, les exportations montent en flèche, c’est mécanique. Pour acheter un produit turc de mettons 100 livres, il fallait environ 16 dollars. Aujourd’hui, il n’en faut plus que 9.

Donc au départ, ça marche, mais le problème, c’est que les Turcs ont du mal à remplir leur caddie parce que les prix montent en flèche (21% d’inflation). Et en plus, importer des produits de l’étranger coûte très cher, comme par exemple l’engrais et l’essence, qui ont déjà beaucoup augmenté. Et les producteurs de noisette, qui sont de gros utilisateurs d’engrais, ne s’en sortent plus. Ils produisent moins, d’où les craintes de pénurie de pâte à tartiner ou a minima d’une augmentation du prix du pot de Nutella.

>> Tous les podcasts de RMC

Ferrero dément et rassure

Que répond la direction de Ferrero ? La maison mère de Nutella dément officiellement les inquiétudes relayées par l’article du Wall Street Journal: la chaîne d’approvisionnement n’est pas rompue, il n’y aura pas de pénurie, pas d’augmentation des prix, pas d’inquiétude, nous dit Ferrero. On va surveiller ça. Mais pour vous donner une idée de ce que représente la puissance du confiseur italien, un dernier chiffre : avec tous ses produits, le Nutella, les Ferrero Rocher, les Kinder, etc., Ferrero consomme à lui seul un tiers de la production mondiale de noisettes selon le président du groupe. Une noisette sur trois dans le monde finit dans un pot de Nutella ou dans un Kinder. 

Victor Joanin