RMC

Primaire PS: "Arnaud Montebourg se présente pour constituer une alternative à François Hollande"

L'ancien ministre Benoit Hamon a annoncé sa candidature à la primaire socialiste cinq jours avant la traditionnelle fête de Frangy-en-Bresse d'Arnaud Montebourg, lui grillant ainsi la politesse.

Benoit Hamon grille la politesse à Arnaud Montebourg. L'ancien ministre a annoncé mardi soir sur France 2 qu'il serait candidat à la primaire de gauche organisée par son parti en vue de la présidentielle de 2017. Soit cinq jours avant la rentrée politique d'Arnaud Montebourg a Frangy-en-Bresse.

La candidature d'Arnaud Montebourg fait peu de doutes même si le principal intéressé ne l'a pas annoncée officiellement. Son porte-parole François Kalfon l'a d'ailleurs confirmé ce mercredi matin sur RMC: "Il y a ceux qui feuilletonnisent leur candidature, là ce n'est pas le genre de la maison (…) Il a déjà écrit sur son carton d'invitation qu'il allait proposer un projet alternatif pour la France".

Et d'annoncer: "Arnaud Montebourg se présente pour constituer une alternative à François Hollande qui est le candidat officiel mais qui n'arrive pas à s'imposer comme candidat naturel".

"Une ridiculisation du processus de primaire"

Le conseiller régional d'Ile-de-France ne voit d'ailleurs pas d'affront de la part de Benoit Hamon: "C'est son côté joueur. C'est un challenge positif", analyse-t-il. Malgré tout, François Kalfon tacle le système de primaires avec une multitude de candidats: "Je ne voudrais pas que la gauche imite la primaire des Républicains. On est arrivé à une forme de ridiculisation du processus de primaire. A chacun de vérifier s'il a une véritable valeur ajoutée à faire valoir".

Dans le camp Montebourg, l'objectif c'est déjà le second tour de 2017: "Nous ne voulons pas pour la gauche le chemin désespérant qui consiste à être éliminé au soir du premier tour. A chacun de vérifier s'il est en capacité d'être celui ou celle qui remplacera François Hollande".