RMC

Prise d’otages au Havre: l’homme était connu pour des antécédents judiciaires et psychiatriques

Pas de blessé après la prise d'otages, ce jeudi, dans une banque du centre-ville. Le suspect s'est rendu et a été interpellé par les policiers d'élite du Raid.

Tous les otages ont été libérés au fur et à mesure, un par un aucun blessé. Il était retenu par un homme armé de 34 ans, dans une agence bancaire du centre-ville du Havre.

Une libération saluée par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. L’individu lui s’est rendu. C’est ce qu’a affirmé le Procureur de la République du Havre. Il aura fallu plus de 3 heures de négociations avec le Raid. 

“Au bout de plus de trois heures de négociations, le Raid ayant obtenu la libération de plusieurs des otages, a réussi à amener l’intéressé à se rendre. C’est quelqu’un qui était connu de la justice, mais aussi connu pour avoir des antécédents psychiatriques lourds. Aucun des otages n’a été blessé”, a précisé François Gosselin, procureur de la République du Havre. 

Connu des services de police

L’homme était rentré à l’intérieur d’une banque, en plein centre ville du Havre, muni d’une arme de poing. Ses revendications étaient plutôt floues selon la police. Il réclamait la dénonciation des conditions de vie en Palestine.

Le preneur d’otage était déjà connu des services de police pour des faits de séquestration, violences et port d’arme. Selon le procureur, il présente des problèmes psychiatriques lourds.

Juliette Pietraszewki avec Guillaume Descours