RMC

Prix des transferts de foot: "Il ne faut pas s'arrêter aux sommes évoquées"

Le français Ousmane Dembélé devrait devenir, derrière Neymar, le deuxième transfert le plus cher de l’histoire. Alors que les polémiques sur les montants sont toujours plus nombreuses, Mohamed Bouhafsi, rédacteur en chef de RMC sport, et Rolland Courbis, consultant foot RMC, sont venus relativiser les sommes évoquées.

Cet été, les transferts records deviennent la norme. Neymar, transféré à Paris pour 222 millions d’euros, devrait probablement être rejoint par Mbappé contre 180 millions d’euros en provenance de Monaco. On pourrait aussi penser à Dembélé, sur le point de signer à Barcelone pour 150 millions d’euros et de devenir par la même occasion le deuxième transfert le plus cher de l'histoire. Les montants évoqués suscitent toujours plus de réactions. Invités de Bourdin Direct, Mohamed Bouhafsi, rédacteur en chef de RMC Sport, et Rolland Courbis, consultant foot RMC, ont expliqué et détaillé ces sommes astronomiques.

Pour Mohamed Bouhafsi, il est important de prendre en compte les recettes marketing, bien plus élevées aujourd’hui. "Les montants des investissements dans le football sont différents d’il y a 25 ans ou 30 ans. Les sponsors ne sont pas les mêmes. Aujourd’hui, de grandes compagnies aériennes mettent 10 ou 15 millions d’euros pour s’afficher sur le maillot d’une équipe de football. Cela ne représente même pas le budget marketing d’une grande équipe de Ligue 1 il y a 30 ans. Avec l’arrivée de Neymar, le PSG a réalisé en deux jours 1,5 millions d’euros de recettes de maillots et de produits dérivés. En prenant Neymar sur 5 ans, le PSG va rapidement amortir ce transfert".

"Il faut surtout s’intéresser à ce que coûte un joueur annuellement et à ce qu’il va rapporter"

Rolland Courbis, de son côté, affirme qu’il est important de prêter attention à l’ensemble des détails qui entrent en compte dans le prix d’une transaction. "Il faut regarder un transfert de A à Z. Dans la présentation d’un transfert, on ne parle que du montant d’un transfert de club à club, sans prendre en compte la durée du contrat et l’âge du joueur. Il faut surtout s’intéresser à ce que coûte un joueur annuellement et à ce qu’il va rapporter, les sommes des transferts ne sont pas représentatives et affolent logiquement les gens qui s’arrêtent au montant".

Bourdin Direct (avec Tom Masson)