RMC

Projet de loi El-Khomri: Gérard Filoche (PS) milite "pour une grève générale"

Membre du bureau national du Parti socialiste, Gérard Filoche est vent debout contre le projet de loi El-Khomri de réforme du code du travail. Une aberration venant d'un gouvernement socialiste, estime cet ancien inspecteur du Travail.

Gérard Filoche, membre du bureau national du Parti socialiste, n'a pas de mots assez durs pour dénoncer le projet de loi porté par la ministre du Travail Myriam El-Khomri, pour réformer le code du travail. Vaste assouplissement des 35 heures, augmentation du temps de travail en cas de besoin, plafonnement des indemnités prudhommales, astreintes non payées si non travaillées… C'est simple, pour Gérard Filoche, "cette attaque contre le droit du travail, c'est une bombe". A tel point que le socialiste, ancien inspecteur du travail, s'est dit ce lundi chez Jean-Jacques Bourdin "favorable à une grève générale" pour demander le retrait du projet de loi El-Khomri. "C'est stupéfiant pour un parti qui a eu le courage de mettre en place les 35h. Quel reniement ! C'est une contre-révolution sur un siècle de droit du travail, et ce n'est pas la droite qui le fait, c'est François Hollande", s'agace Gérard Filoche.

"Subordination des droits de l'homme à l'entreprise et aux actionnaires"

Le socialiste rappelle que "le ministère du Travail a été créé à l'origine pour défendre les droits de l'homme dans l'entreprise et là il s'agit de subordonner les droits de l'homme à l'entreprise et aux actionnaires". L'ancien inspecteur du travail prévient : "Ils veulent arriver au licenciement sans motif, comme aux USA. Aux Etats-Unis on vous convoque, on vous dit 'dehors', vous avez deux gardes du corps qui vous virent de l'entreprise et vous n'avez plus le droit d'y revenir. Comment François Hollande peut-il faire ça ?".

S'il ne comprend pas pourquoi le président se lance dans un tel assouplissement du code du travail à un an de la fin de son mandat, Gérard Filoche est en tout cas sûr d'une chose : "Si Hollande se présentait à la primaire de la gauche, il serait battu, parce qu'il n'a pas mené une politique de gauche". "Nous sommes en train de discuter avec les Verts et la Parti communiste pour qu'il y ait une plateforme commune de toute la gauche. Nous pourrions nous entendre sur 5 – 6 mesures de gouvernement. Le candidat choisi sera en tout cas beaucoup plus légitime que Hollande", a poursuivi Gérard Filoche.

Philippe Gril avec JJ. Bourdin