RMC

"Qu'est-ce qui explique que ces jeunes soient révoltés à ce point-là?": incompréhension après des incidents autour d'une église à Rillieux-la-Pape

Pendant cette flambée de violence, une voiture en flammes a été poussée contre l’église Saint Pierre-Chanel.

Si les dégâts sont principalement extérieurs, paroissiens et responsables de l’église sont choqués. 

La commune de Rillieux-la-Pape, commune de la métropole de Lyon, a fait face à des violences urbaines dans la nuit de samedi à dimanche. Un groupe d’une vingtaine d’individus avec le visage dissimulé a incendié 11 véhicules. Ils s’en sont aussi pris aux forces de l’ordre et aux pompiers qui tentaient d’intervenir. Pendant cette flambée de violence, l’église Saint Pierre-Chanel a été prise pour cible: une voiture en flammes a été poussée contre sa paroi. 

Selon les premiers éléments, une vingtaine d’individus masqués et cagoulés ont d'abord incendié plusieurs véhicules du quartier, l’un des ces véhicules en flammes est poussé contre la paroi de l’église. La façade de l'édifice moderne est aujourd'hui noircie, deux vitres sont brisées.

"La plupart des gens l'ont découvert en arrivant à la messe, explique Hélène Marchant coordinatrice paroissiale. C'est vraiment une onde de choc, une consternation, une incompréhension... Pourquoi cette église, pourquoi nous? On sait qu'il y a des voitures qui brûlent à Rillieux, en être la cible, c'est difficile" souffle-t-elle.

D'après l'enquête, les individus ont caillassé ensuite pompiers et policiers qui tentent d’éteindre l’incendie.

"Ces jeunes qui se sont cagoulés, qui ont essayé de monter une voiture sur un talus pour toucher une église, pour quoi? Pourquoi? dénonce monseigneur Dubost du diocèse de Lyon. Qu'est-ce qui explique qu'ils soient révoltés à ce point? Il ne faut pas céder à ce genre de violences, ils ne faut pas que nous ayons peur!"

Un acte condamné par le ministre de l'Interieur qui a apporté son "total soutien aux catholiques et aux sapeurs-pompiers pris à partie alors qu’ils éteignaient l’incendie. Ces violences sont intolérables", lors d'un déplacement sur place, lundi.

Une enquête a été ouverte notamment pour "dégradation par incendie d'un édifice affecté au culte en bande organisée". Les responsables de l’Eglise vont prochainement lancer un appel aux dons aux paroissiens pour financer les réparations de l’édifice.

Jean-Baptiste Bourgeon