RMC

Qui est Amanda Gorman, nouvelle star mondiale de la poésie?

LE PORTRAIT DE POINCA - Amanda Gorman, la nouvelle star mondiale de la poésie, avait crevé l'écran lors de l'inauguration de Joe Biden.

C’est un phénomène, une jeune poète qui avait volé la vedette à Lady Gaga lors de l’investiture de Joe Biden le 20 janvier dernier. Lady Gaga avait chanté mais juste après c’est une jeune fille de 22 ans qui avait crevé l'écran en déclamant un long poème, à la gloire de l'unité de l'Amérique.

Aussitôt, les télés américaines se la sont arraché. Puis elle a de nouveau déclamé ses poèmes lors de la mi-temps de la final du super bowl le 7 février. 100 millions de téléspectateurs, une exposition inimaginable pour de la poésie.

Amanda Gorman se décrit comme une “fille noire, maigre, descendante d’esclave, élevée par une mère célibataire et qui rêve de se présenter à la présidence des Etats-Unis. Effectivement elle a annoncé son intention d'être candidate en 2036, parce qu’il faut avoir 35 ans pour se présenter.

Effectivement, elle a été élevée par une prof d’anglais célibataire dans les quartiers pauvres de Los Angeles. Elle a souffert de problèmes d’audition et d'élocution. Avant de devenir une championne de l’éloquence.

Ces poèmes elle les déclame en s’accompagnant de gracieux grands gestes des mains. Pour essayer de s’encourager et de cacher le fait qu’elle a encore des problèmes avec certaines lettres comme le "R".

Grosse polémique pour la traduction 

Aujourd’hui son premier recueil de poèmes est 14e sur la liste des best-sellers d’Amazon, alors qu’il n’est pas encore sorti. Rien qu’avec les pré-commandes. Et forcement les éditeurs du monde entier veulent la traduire.

Au Pays-bas, l’éditeur a confié la traduction à une jeune écrivaine à succès, Marieke Lucas Rijneveld. Une jeune femme issue d’une minorité parce que non binaire, c’est a dire qui ne se sent ni homme ni femme, mais il se trouve qu’elle est blanche, et même blonde. Ce qui a déclenché un scandale.

Une journaliste et activiste noire a estimé que seule une noire fière de l'être pouvait traduire la star américaine. La polémique a enflé sur les réseaux sociaux et la jeune écrivaine blanche a dû renoncer. Un peu comme s’il fallait être homosexuel pour traduire Oscar Wilde.

En France, les éditions Fayard vont publier Amanda Gorman, avec une traduction écrite par “Lous and the Yakuza” une chanteuse d’origine congolaise. Elle avait été choisie avant la polémique néerlandaise. Rien n’indique que cette jeune chanteuse a été choisie pour la couleur de sa peau.

Nicolas Poincaré (avec J.A.)