RMC

Qui est Gaël Faye, favori des "Victoires de la Musique"?

Il est nominé dans les deux catégories: l’artiste de l’année et l’album de l’année.

Gaël Faye est un des favoris des victoires de la musique qui ont lieu ce vendredi soir. Il est nominé dans les deux catégories reine, l’artiste de l’année et l’album de l’année. À 38 ans, Gaël Faye peut espérer une consécration.

C’est un chanteur qui ne vient pas de la “Nouvelle Star” ou de “The Voice”, mais qui vient de beaucoup plus loin: d’un petit pays, le Burundi voisin du Rwanda.

Gaël Faye y est né à Bujumbura d’un père Français et d’une mère rwandaise. L’enfance africaine heureuse, au bord du lac Tanganyika, va durer jusqu’à ses 10-11 ans lorsque le Burundi connaît la guerre civile et le Rwanda le génocide. La famille de sa mère sera en partie massacrée.

Gaël Faye et ses parents fuient cette terre de malheur et se réfugient à Versailles. Gaël découvre le rap et le hip-hop. Bon élève, il fait une école de commerce, passe un master en finance, part à Londres travailler pour un fond d’investissement de la City. Tout en continuant la musique. Il est trader, rappeur, et traumatisé du génocide.

Un artiste engagé

À 30 ans, alors qu’il a une femme et une fille, il abandonne tout pour se consacrer à l’écriture et à la musique. Il compose un premier album “Pili Pili Croissant au beurre”. Puis il écrit un roman publié chez Grasset, “Petit Pays”, l’histoire d’un enfant de 10 ans au Burundi.

Énorme succès, prix Goncourt des lycéens, prix du premier roman, carton en librairie, adaptation au cinéma. On attendait ensuite un second roman, mais on aura un second album: “Lundi Méchant”. Avec cette chanson, ”Respire”, qu’il chantera ce soir aux victoires de la musique.

“T’as le souffle court” dit la chanson, elle dit aussi: “la vie, c’est la guerre”. Aujourd’hui Gaël Faye qui a eu beaucoup de vies, est installé avec sa femme et ses enfants entre Paris et Kigali au Rwanda. Il s'intéresse au monde qui l’entoure et aux relations entre ses deux pays. Il attend le jour ou un président français, reconnaîtra la responsabilité de la France dans le génocide Rwandais. Il pense que ça viendra. 

Nicolas Poincaré