RMC

Reconstitution de la mort d'Aurélie Châtelain: "Je veux que ma fille sache la vérité"

Une reconstitution a lieu ce dimanche matin pour tenter de comprendre la mort d'Aurélie Châtelain

Une reconstitution a lieu ce dimanche matin pour tenter de comprendre la mort d'Aurélie Châtelain - BFMTV

TEMOIGNAGES RMC - Une reconstitution a lieu ce dimanche matin pour tenter de comprendre la mort d'Aurélie Châtelain en présence du principal suspect, Sid Ahmed Ghlam. Cette reconstitution, la famille d'Aurélie Châtelain l'attend depuis plusieurs mois. Une famille qui ne sait toujours pas pourquoi la jeune professeur de fitness de 32 ans a été tuée.

Comprendre ce qu'il s'est passé le dimanche 19 avril 2015 à Villejuif dans le Val-de-Marne ? Comprendre ce projet d'attentat contre une église de la ville ? Quel rôle a joué le principal suspect Sid Ahmed Ghlam, jeune algérien ? Et pourquoi Aurélie Châtelain, jeune professeur de fitness de 32 ans, est abattue sur un parking ? Pour tenter de répondre à ces questions, selon une information RMC-BFMTV, près d'un an après les faits, une reconstitution de l'affaire Ghlam est programmée ce dimanche, en présence du principal suspect, Sid Ahmed Ghlam.

"On va enfin savoir pourquoi"

Cette reconstitution, la famille d'Aurélie Châtelain l'attend depuis plusieurs mois. Ainsi, ce dimanche, ses parents et son ex-compagnon vont voir pour la première fois le parking où Aurélie a été abattue d'une balle dans la poitrine ce matin du 19 avril 2015. Une reconstitution indispensable pour Jean-Luc, son père. "On va enfin savoir pourquoi mais surtout comment, témoigne-t-il ce vendredi sur RMC. Ma fille, même si cela s'est déroulé en une dizaine de secondes, a dû souffrir, avoir très peur… "

"Même si elle s'est défendue, même si le temps était infime, dans sa tête il a dû se passer beaucoup de choses… C'est dur, c'est très dur à supporter donc on veut comprendre pourquoi", martèle-t-il. Et pour la première fois, le père d'Aurélie va se retrouver tout près de Sid Ahmed Ghlam, l'étudiant algérien soupçonné d'avoir ouvert le feu sur sa fille. Cette rencontre, même de loin, Mickaël, l'ex-compagnon d'Aurélie, le père de leur petite fille de 5 ans, l'attend avec impatience.

"On ne lâchera pas"

"Je veux croiser son regard, qu'il voit bien qu'on est là, qu'on ne laissera pas tomber, qu'on ira jusqu'au bout et que, quoi qu'il arrive, on ne le lâchera pas", déclare-t-il. Depuis le début de l'enquête Sid Ahmed Ghlam reste très vague sur les faits. Alors, ce vendredi sur RMC, Mickaël veut savoir: "Qu'est-ce qui lui est passé par la tête à ce moment-là? Il ne pouvait pas lui foutre la paix, tout simplement? Je veux que ma fille sache la vérité".

Et de s'adresser directement à Sid Ahmed Ghlam: "Je n'ai pas envie d'avoir à lui expliquer 'Peut-être que maman a été tuée à cause de ça ou parce que ça s'est passé comme ça'. Je veux pouvoir lui dire 'C'est telle personne qui a fait telle chose'. Je veux être en mesure de pouvoir répondre à toutes les questions qu'elle pourra se poser". A noter que cette reconstitution se fera sous haute surveillance dimanche matin: tout le quartier de Villejuif concerné sera bouclé.

M.R avec Céline Martelet